Parc national Ischigualasto et l’Aconcagua

2 commentaires
Tags: , ,
Mis en ligne le12 Mai 2012 dans 16-Argentine

Bien le bonjour,

Vos hardis vagabonds vous accueillent à bras ouverts pour la plus récente aventure.

Vamos a impezar.

Nous retrouverons San Agustin del Valle Fertil après avoir visité le parc d’Ischigualasto. Vous pouvez aussi, comme nous, appeler tout simplement ce lieu « La vallée de la lune ». À la bonne franquette quoi!

Ce parc aride n’offre que quelques arbustes à feuillage persistant aux herbivores du coin. Nous faisons la visite guidée en voiture, à la queue leu leu, entre les sites où nous débarquons de notre monture pour écouter les explications du garde-parc et admirer le paysage.

À la fin de la visite, nous avons ramené le garde-parc à sa maison de San Agustin après qu’il nous ait aidés pour l’hôtel, le camping et la réparation du pneu arrière qui avait rencontré une broche de métal sur son chemin.

Le lendemain, nous repartions vers le sud, l’autopista était toujours tout aussi imprévisible. Parfois, nous descendions en altitude pendant quinze minutes et d’autres fois, nous grimpions dans les détours des méandres de la cordillera. Un autre plein de nafta super et c’était reparti pour de nouveaux contrôles policiers, parfois même avec leur chien dans notre valise. Une chance qu’ils font la siesta de temps en temps. Même Raoul a pris une pause : l’odomètre et toutes les aiguilles du tableau de bord resteront figés pour le reste de la location.  

Puis, nous sommes allés visiter l’Aconcagua le lendemain. Sur notre route se dressaient un pont de soufre, des marchands de camelotes et une statue de Jésus que nous n’avons jamais trouvée. Ce n’était pas chaud avec les rafales. Nous aurions dit que les rugissements du vent étaient ceux d’un fauve affamé qu’on aurait dérangé dans son repas!

Au retour à Mendoza, nous avions dit adios à Raoul. Nos plans étaient bousculés : l’autobus était plein. Alors, nous nous sommes tournés sur un dix sous et nous sommes partis en direction de Buenos Aires pour par la suite rejoindre les fameuses chutes du nord.  

C’est parti pour traverser le pays en large dans un semi-confortable deux nuits d’affilées en autocar. Ça promet avec nos fidèles compagnons!

Allez, venga! Du vent!

– François

À VOIR : Album photo du parc national d’Ischigualasto et de l’Aconcagua


2 commentaires

  1. Louis

    Vous pouviez vous rendre jusqu’a quelle altitude près de l’Aconcagua?

    Répondre
    • à eu près 3000 m. On aurait en faire plus mais le parc était fermé quand nous étions là. Il aurait fallu s’y prendre un mois d’avance et obtenir des permis pour aller plus haut…

      Répondre


Commenter