Laos – 2007

Notre périple au Laos commencera par une belle gestation de 36 heures dans un bus chinois à être coincés dans un sleeper (correct pour moi, mais bien trop petit pour François!) à écouter des films de Kung Fun violents, à avoir les genoux dans le cou (pour François encore!) à avoir les pieds de deux grands Néerlandais dans la face (pour moi, car leurs pieds dépassaient des miniatures couchettes chinoises) et à respirer la fumée de cigarette de monsieurs chinois qui se fichaient bien des affiches interdisant de fumer dans le bus! Mais bon, ce n’était pas la première fois que ça arrivait en Chine! Peu importe, nous étions dans le bus vers le Laos que nous avons décidé de visiter rapidement à la dernière minute avant d’aller en Thaïlande rejoindre un couple d’amis de François. Nous nous sommes donc contentés pendant 36 heures en se disant que nous devions quitter pour un monde meilleur et qu’en plus, nous ne voulions rien savoir de payer 80$ par jour d’amende pour être restés plus longtemps en Chine. Chère Chine, nous te visiterons une autre fois, tant pis! Allez hop en bus, le Laos nous appelle!

LUANG PRABANG

Luang Prabang est une petite bourgade située sur le bord du fleuve Mékong dans le nord du Laos. Très touristique, ce bel endroit fait partie du patrimoine national de l’Unesco. Nous sommes contents de visiter un lieu calme avec des temples bouddhistes et de prendre le temps de marcher sur le bord du Mékong. La nourriture est exquise à Luang Prabang, surtout les rouleaux impériaux laotiens, un vrai délice! Puis, une bonne journée, nous décidons de prendre un petit bus local et nous nous rendons aux chutes turquoises de Khouang Sy tout à fait sublimes! Mais encore une fois, l’endroit est bondé de touristes et nous fait déchanter un tantinet. Nous nous sommes bien marrés lorsque nous avons pu faire des sauts avec une corde à tarzan avec de jeunes laotiens! Cette petite aventure a fait notre journée! Nous nous sentions vraiment comme les Robins des bois (sans collants verts bien sûr) dans une jungle plutôt lointaine du Laos (si nous oublions la panoplie de voyageurs présents!) Une autre journée, nous sommes allés visiter un autre grand attrait trop touristique: les grottes de Pak Ou. À l’intérieur de ces dernières, il y a plusieurs statues de Bouddha, une armée de têtes de Bouddha même! C’était assez impressionnant et très beau! Ensuite, nous sommes allés, en bon touriste, visiter un petit village qui n’attendait que nous. Il y avait plein de choses à vendre (évidemment!), mais ce qui nous a le plus marqué, ce sont les gros pots de whisky au serpent ou si vous préférez un goût plus rehaussé, au scorpion! Non, je n’ai pas essayé, l’auriez-vous vraiment fait? Ça reste à voir…mais, il y en a quelques uns qui l’ont testé et…ils ont survécus, oui oui!

Chute et bassins d’eau turquoises à Khouang Sy.

Balade en bateau sur le Mékong.

Têtes de Bouddha aux grottes de Pak Ou.

Miam miam! (Ouf! Non, je ne suis pas sûre de croire à ce que je dis…)

VANG VIENG

Plusieurs touristes trippent sur cette petite localité située au beau milieu de nul part entre Luang Prabang et Vientiane. Pour ma part, ça n’a pas trop été mon cas. Il faut dire qu’à Vang Vieng, l’ambiance est assez festive! Disons que mon trip en voyage est pas mal plus de découvrir du pays que de fêter comme dans une discothèque, mais dehors sur le bord d’une petite riviève à jouer à Tarzan. À Vang Vieng, c’est l’Occident dans sa plus grande déchéance. L’endroit parfait pour ceux et celles qui veulent s’amuser, et certains se défoncer, mais je ne vois pas l’intérêt de faire ça en voyage, surtout dans un pays pauvre où les gens sont loin de vivre dans le luxe et les valeurs occidentales. Sans compter qu’écouter Friends en groupe le soir devant la TV sous les lueurs de lumières de Noël néons ne m’enchante guère davantage. Bon, assez de jérémiades, c’était ma philosophie par rapport à cette contrée au Laos.

Je vais être brève sur cet endroit alors. Vang Vieng est un village tout de même très beau, car il est entouré de montagnes aux pics pointus et de grottes. Le paysage est certes très spectaculaire, mais les activités à faire restent les mêmes: descente de la riviève Nam Song en tube, sauts en corde dans la riviève, bars à volonté, danse en sardines sous le soleil, émissions de TV toute la soirée et pour les intéressés, une panoplie de menus aux ingrédients louches…c’est-à-dire un peu hallocinogènes, vous voyez? Dans les menus, il y a toujours des noms bizarres pour les nommer. C’est assez spécial de lire cela dans un menu où les jeunes enfants laotiens écoutent des dessins animés à côté et que la gentille maman nous sourit. Mystère et boule de gomme. Nous n’avons pas essayé ces fameux menus, mais nous en avons entendus parler. Bref, oui, Vang Vieng m’a déçue, car je ne m’attendais pas à y trouver une jungle touristique, mais un contact plus près de la population et de la nature. À chacun ses goûts et ses priorités! Même si je suis cynique et peu objective, vous pouvez y mettre le pied, les autres touristes semblaient aimer!

Ma descente en tube au petit matin avant que les partys commencent sur les balcons des petits bars éparpillés sur le bord de la rivière. Bah, l’activité en soit était quand même le fun malgré tout! Et en passant, la rivière est turquoise habituellement!


VIENTIANE

Enfin arrivés dans la capitale du Laos! Yahoo! Et c’est une très belle ville en plus quoique assez rudimentaire comme le reste du pays. En se promenant dans la ville, nous pouvons apercevoir régulièrement des affiches écrites en français, preuves de la colonisation française à la fin du 19e siècle. Nous ne resterons pas très longtemps dans cette ville, mais juste assez pour contempler le fleuve Mékong une dernière fois et se rendre à Xiang Khouan, ou plutôt le Bouddha Park, situé à quelques kilomètres de la ville en mopette. Cet endroit est assez impressionnant, car il y a des dizaines de Bouddhas différents et diverses créatures à bras nombreux. C’est toute une ambiance, surtout quand nous croisons des moines en train de prier. 

 

Je vous laisse sur ces images du Bouddha Park et maintenant, direction Bangkok sans escale pour rejoindre des amis.

Évidemment, je ne peux pas trop me prononcer sur le Laos, car je n’y ai pas passé assez de temps. En fait, nous n’étions pas vraiment supposé visiter le Laos. Ce pays a donc été un plan B, car nous devions sortir de la Chine plus tôt et que nous avons décidé d’aller à la rencontre d’amis à Bangkok puis à Kuala Lumpur pour finalement prendre un vol pour l’Indonésie, destination finale de notre périple de 4 mois en Asie. Ce que j’ai vu du Laos ne m’a pas éblouie. En fait, je suis allée dans les places très touristiques, et peut-être trop, ce qui m’a guère enchantée. J’imagine qu’en se louant une mopette et qu’en zigzaguant par-ci et par-là à travers le pays, c’est vraiment possible d’apprécier le Laos, car la population est authentique, sympatique et vit dans de modestes maisons, souvent faites en bois et en paille. La simplicité et le mode de vie rural sont donc omniprésents au Laos et je crois qu’il suffit de sortir un peu des sentiers battus pour goûter la vraie saveur culturelle du Laos. À remettre ça pour une prochaine fois!

– Karine

Commenter