Bilan – Kenya

Informations générales

Date du séjour au Kenya: du 30 décembre 2011 au 10 janvier 2012

La République du Kenya, soit le Kenya, est un grand pays d’Afrique de l’Est. Cette ancienne colonie britannique est bordée par l’Éthiopie, la Somalie, l’Ouganda, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l’océan Indien. Traversé par l’équateur, le Kenya est un pays aux paysages variés : montagnes, mer, vallées, déserts, vastes plaines, etc. Il compte également plusieurs superbes parcs nationaux qui regorgent d’une grande variété d’animaux et d’oiseaux. Au Kenya, il existe de nombreux groupes ethnies dont le principal est d’origine bantoue. Encore aujourd’hui, plusieurs tribus variées résident dans ce vaste territoire. Les langues officielles sont le swahili et l’anglais. Plusieurs Kenyans parlent très bien l’anglais. La principale religion est le protestantisme (45%), suivi du catholicisme (33%), de  l’islam (10%) et de  l’animisme (10%), culte des ancêtres. La monnaie de ce pays est le shilling kenyan (KES).

Le shilling kenyan

Coups de coeur

– L’abondance et la variété des animaux et des oiseaux.

– La richesse de la nature et les paysages verdoyants.

Coups de gueule

– Le prix quotidien des parcs est excessivement élevé.

– Les dos d’ânes omniprésents sur toutes les routes et beaucoup trop rapprochés les uns des autres. Il y a même des dos d’âne pour les vélos à tous les 5 mètres à certains endroits!

Nos impressions

Les gens:

– Les Kenyans sont des gens tranquilles et souriants. Ils ne sont pas agressifs ni harcelants. Pour notre part, nous n’avons pas vécu de situations désobligeantes. Il va sans dire que nous sommes restés vigilants, négociateurs et un peu méfiants avec les taxis de l’aéroport (nous avons finalement trouvé et pris le bus public) et les rabatteurs des matatus. Mais, en général, tout s’est bien déroulé et la grande majorité des gens étaient honnêtes.

– Les Kenyans ne font pas un cas des Blancs en général, car ils sont habitués d’en voir depuis longtemps.

– Dans les campagnes, les gens nous saluent tout bonnement et nous demandent comment nous allons avec un grand sourire et un « Jambo! » enjoué.

– Le niveau de vie des Kenyans est beaucoup plus élevé que les Éthiopiens. Il y a donc beaucoup moins de mendicité.

– Les Kenyans ont un physique plus « africain » : peau noire, traits plats, grosses lèvres et cheveux crépus. Ils sont assez grands et colosses dans l’ensemble.

La nourriture:

– Nous avons eu l’impression de plus ou moins goûter à de la nourriture kenyane. Les plats proposés pouvaient s’apparenter à ce que l’on peut trouver dans d’autres pays : épices, riz, mijoté de viande et de légumes, épinards, patates.

– En général, nous avons bien mangé au Kenya. Les restaurants servent des mets variés et à plusieurs endroits, il est très facile de trouver de la nourriture occidentale.

– Il y a des gros supermarchés partout dans les villes avec une grande variété de produits.

Les moyens de transport:

– Il y a de gros autobus locaux qui relient les villes, mais nous ne les avons pas utilisés.

– Les matatus sont de petites minivans qui effectuent la liaison entre les villes ou les villages. Pendant notre séjour, nous avons utilisé plusieurs matatus. Certains sont très confortables, car le chauffeur respecte le nombre de passagers requis. Toutefois, dans les chemins moins achalandés, ces derniers ont tendance à surcharger le matatu.

– Les prix des matatus sont très raisonnables.

La communication (langue):

– La principale langue parlée est le swahili et composée d’un alphabet identique au nôtre. Beaucoup de Kenyans parlent assez bien l’anglais qui est la seconde langue officielle du pays.

Le logement:

– Nous n’avons pas pris de petit hôtel ou de guest house, alors il s’avère difficile pour nous de connaître le prix d’une chambre.

– Nous avons fait souvent du camping, mais pas dans les parcs, car c’est beaucoup plus dispendieux (autant l’entrée que l’emplacement de la tente). En général, nous avons payé entre 500 et 600 Kenyan Shillings par personne pour dormir en tente (6 à 7 $ CAN environ). Nous n’avons pas dormi en dortoir, mais le prix avoisine celui de la tente, en plus élevé évidemment.

L’habillement:

– Dans les villes, et surtout à Nairobi, les gens sont bien habillés et bien chaussés.

– Dans les campagnes, les gens ont la plupart des chaussures décentes. Certains s’habillent colorés ou plus traditionnels et d’autres non.

Les toilettes:

– La plupart des toilettes sont occidentales et non payantes. Nous n’avons pas croisé d’autres sortes de toilettes, mais nous imaginons bien que les Kenyans ne possèdent pas tous une toilette occidentale chez eux.


Budget

Il faut être équipé d’un bon budget pour visiter le Kenyan. Si c’est possible de s’en sortir à petits prix au niveau de l’hébergement (camping et dortoir), de la nourriture et des transports, il en va autrement pour l’entrée des parcs nationaux…et ce sont les principaux attraits au Kenya. Nous avons fait attention à notre budget, mais pas excessivement. Un voyageur qui ne voudrait pas réaliser un safari motorisé  peut sauver beaucoup de sous, mais nous croyons qu’il passerait à côté d’un incontournable malgré le fait que ce soit très touristique. Il faut enlever environ 30 $ par jour par personne de notre buedget de 12 jours pour quelqu’un qui n’irait pas voir un grand parc avec une agence.

Un lit en dortoir: +/ – 6 à 10 $ CAN par personne

Camping: +/- 5 à 7 $ CAN par personne (peut être davantage dans un parc national)

Un repas: +/- 3 $ à 10 $ CAN et plus selon la qualité

Visa: 50 $ US en arrivant à l’aéroport. Visa sous forme de collant et étampe.

Budget quotidien: 62 $ CAN par personne

Décompte camping

7 nuits de camping

Nous avons dormi au superbe camping du Fisherman camp au lac Naivasha (3 nuits), au bivouac de notre agence à la frontière du Parc national Masai Mara (2 nuits) et au très spécial et sympathique Robert’s camp du Lac Baringo (2 nuits) entourés des crocodiles et des hippopotames.

Bilan de notre voyage au Kenya

Le Kenya est sans contredit un pays qui nous a grandement surpris. Nous appréhendions un pays sec et jaunâtre et une température torride. Or, c’est un vaste pays à la campagne omniprésente et verdoyante qui nous a accueillis. Le climat était parfait et les Kenyans très sympathiques. Le niveau de vie était meilleur que ce que nous nous attendions.  Les divers animaux tant rêvés étaient de la partie et nous avons senti que la volonté de conservation de la faune et de la flore était très présente au Kenya, ce qui nous a réjouis. Nous ne sommes pas restés longtemps dans ce merveilleux pays, mais nous ne regrettons pas notre choix d’y avoir mis les pieds. Cependant, il faut un bon budget pour voyager au Kenya, car les entrées des parcs sont dispendieuses et sortir des principales routes peut s’avérer compliqué…alors, qui dit gros budget dit souvent location d’une Jeep, ce qui peut être très pratique. Quant à nous, nous nous sommes contentés des différentes destinations de  la vallée du Rift en minibus qui nous ont enchantés et certainement comblés avec ses animaux de toutes sortes et ses paysages grandioses.

Commenter