Bilan – Russie

Informations générales

Dates du séjour en Russie: du 18 août 2011 au 28 août 2011

La Fédération de Russie est le plus grand pays du monde. Cette vaste étendue, qui traverse 9 fuseaux horaires, possède des paysages variétés, une histoire riche et maintes sortes de culture. En Russie, il y a 83 régions qui ont une autonomie et on compte environ 128 nationalités différentes. Cet ex-empire soviétique possède également une population très urbanisée: 75% des Russes vivent en ville. Située à cheval en l’Europe, soit 25%, et l’Asie, soit 75%, la Russie se classe parmi les 10 pays au monde ayant le meilleur PIB. Elle est en grand développement. Bien entendu, l’Union Soivétique, les guerres mondiales et la guerre froide ont laissé un important héritage nucléaire et d’armements. La Russie exploite beaucoup ses richesses naturelles (ex:mines) et énergétiques (ex: pétrole). Elle possède aussi de grandes aciéries, des raffineries et des industries chimiques. La principale religion de ce grand territoire est le christianisme orthodoxe. La langue officielle du pays est le russe et la monnaie est le ruble (RUB).

Le ruble

Coups de coeur

– La beauté du lac Baïkal.

– La ville de Moscou: belle, calme et agréable.

– La cuisine russe. Elle est savoureuse! Nous avons été charmés par de nombreuses nouveautés culinaires.

Coups de gueule

– Les nuits en camping au lac Baïkal qui ont été accompagnées de la musique trance des Russes. Nous nous serions cru en pleine discothèque à essayer de dormir. Ce n’étaient jamais les mêmes qui mettaient de la musique. Parfois, c’était des touristes russes, mais d’autres fois, des villageois.

– Les guests house sont difficiles à trouver, car les Russes n’affichent pas avec une enseigne. Ils ne veulent pas payer de taxes en tant qu’entreprises. Il a fallu trouver les lieux d’hébergement à tâtons avec le peu d’indications que nous possédions.

– Malgré que la Russie soit un pays développé, plusieurs habitants de la Sibérie ne se gênent pas pour jeter leurs déchets au sol. Malheureusement, au lac Baïkal, il y avait des endroits où il y avait une agglomération de déchets, un vrai petit dépotoir. Une chance que plusieurs se ramassent, car ce lac est un bijou naturel! Les berges du lac sont également protégées.

Nos impressions

Les gens:

– Les Russes sont assez sympathiques, quoique pas toujours souriants, et tolérants au fait que nous sommes étrangers et que nous ne comprenons pas leur langue.

– Très peu de Russes parlent l’anglais.

– La plupart des Russes sont grands et minces avec de longues jambes. Nous avons remarqué qu’il semble yy avoir plus de gens aux cheveux châtains ou blonds que bruns.

– Les gens de Moscou semblent très bien nantis. Ils sont bien habillés et possèdent de belles voitures.

– Beaucoup de Russes fument, autant les hommes que les femmes (plus qu’au Québec). Dans les restaurants et les cafés, il est permis de fumer.

La nourriture:

– La nourriture est en général très bonne et un peu différente de la nôtre sur quelques points. Nous avons goûté à des nouveautés culinaires comme vous pourrez le constater dans la section “Saveurs du monde – Russie”.

Les moyens de transport:

– Nous n’avons pas utilisé de gros autobus en Russie, seulement un marshorutka assez rudimentaire (minivan) pour se rendre au lac Baïkal.

– Les trains russes sont propres et efficaces. Le service est bon. C’était super comparativement aux trains chinois, plus insalubres en général.

– À Irkoustk et à Moscou, il y avait de vieux tramways électriques faits de carrosserie d’autobus soviétique servant de transport en commun.

– À Irkoustk, il y avait des marshroutkas (minivan) numérotés qui se promènent dans la ville pour offrir un moyen de transport à moins coût. Les marshroutkas côtoient les autobus de ville et les tramways électriques.

– Nous avons pris la plus importante compagnie d’avion russe, Aeroflot, d’Irkoustk à Moscou et de Moscou à Erevan. L’avion semblait neuf et le service était excellent. Notre snack d’inclus était beaucoup plus gros qu’un sac de peanuts. C était presque un repas.

La communication (langue):

– Le russe semble assez difficile à apprendre. Juste dire “bonjour” a été un défi ardu.

– Lorsque nous entendions les russes parler de loin, nous aurions pu penser qu’ils s exprimaient en espagnol latino-américain. La langue russe semble plus fluide que le mongol et elle semble comporter moins de sons entrecoupés. L’alphabet russe comporte 33 lettres et l’écriture est le cyrillique russe, semblable à celui de la Mongolie.

Le logement:

– Se loger en Russie peut être aussi dispendieux, voire plus, qu’au Canada. Le prix des hôtels et les motels est hors de prix pour les backpackers. Évidemment, nous avons privilégie les guests house en dortoir à un prix très abordable avec les tracas que des nuits passées dans la même pièce que 8 à 10 autres personnes peuvent occasionner.

L’habillement:

– Les Russes s’habillent relativement comme les Nords-américains.

– À Moscou, la plupart des filles portent des robes et des souliers à talons hAuts. Beaucoup de gens sont habillés très chic.

– À Irkoustk, plusieurs personnes avaient des coupes de cheveux ou des vêtements rappelant les années 80.

Les toilettes:

Les toilettes sont de style occidental relativement semblables aux nôtres.

En campagne sibérienne, nous avons utilisé des latrines extérieures.

– À certains endroits, les toilettes étaient payantes.


Contrastes culturels

– Même si le capitalisme est bien présent en Russie, le gouvernement garde ses bonnes anciennes manières soviétiques de gouverner et prône une “démocratie floue et mystérieuse”. Les Russes semblent avoir peur et désirent davantage de démocratie et en l’occurrence, moins de corruption.

– Obtenir le Visa russe n est certainement pas un jeu d’enfant. La longue paperasse à remplir peut décourager un éventuel touriste. Les formalités sont nombreuses et elles doivent être fournies correctement sinon la demande est à refaire (ça nous est arrivé deux fois).

Budget

Un lit en dortoir: +/-15 $ CAN par personne

Un repas: +/- 5 $ CAN (cantine)
+/- 10$ CAN et plus (restaurant selon la classe)

Visa: 80 $ CAN à partir du Canada et ayant fait les démarches par courrier directement à l’ambassade. Visa sous forme de collant.

Budget quotidien: 38 $ CAN par personne

Décompte camping

4 nuits de camping

Nous avons campé autour du lac Baïkal gratuitement et où nous voulions (4 nuits). Les Russes font de même. C’est simple, le camping est presque partout (non officiel).

Bilan de notre voyage en Russie

Nous avons passé très peu de temps en Russie. Enchantés par ce beau pays, nous aurions aimé en découvrir davanatage. La Russie est un pays développé: il y a donc peu de contrastes avec le Canada. Toutefois, il y a des différences et de les découvrir s’est avéré un plaisir. L’histoire de la Russie est fascinante, de même que son architecture, si élégante, et de ses églises orthodoxes, si surprenantes. Sans compter qu’en Russie, nous avons mangé comme des rois et avons repris quelques livres perdues depuis le début de notre escapade dans le vaste monde. Nous conservons des souvenirs de bons moments passés dans ce grand pays tout à fait splendide. L’envie d’y retourner un jour ne manque pas. Il y a tellement de merveilles et d’autres mystères à percer dans cet ancien grand empire soviétique.

 

Commenter