Sofia

2 commentaires
Tags: ,
Mis en ligne le16 Oct 2011 dans 07-Bulgarie

Bienvenue au Royaume bulgare!

Hé hé! Vous ne l’attendiez pas celle-là! Et oui, nous avons décidé de changer l’itinéraire pour se rendre en Bulgarie afin de mieux vous comprendre en ce temps frisquet. Et oui, ça caille à Sofia, nous nous les gelons autant que vous et même plus, car nous avons eu 2 journées de suite à presque 0°C et en prime, avec de la neige à plein ciel. Ça rafraîchit les idées depuis les dernières chaleurs turques!

Bâtisse Sofia, Bulgarie, Voyage autour du monde, Québec, Québecois, Chroniques du vaste monde, octobre

Pour moi, la Bulgarie ne représente pas l’exotisme des belles plages asiatiques, mais plutôt l’exotisme du mystère des pays de l’Est à découvrir. Même si la Bulgarie ne faisait pas partie de l’ancien empire soviétique, il va sans dire que physiquement, c’est tout comme! Il y a encore plein de vieilles voitures et des tramways surannés, mais fort sympathiques. De plus, les Bulgares ressemblent un peu aux Russes et l’architecture est similaire. Sans compter l’écriture cyrillique qui est de retour quoique différente des russophones. Même si ce pays fait partie de l’Union Européenne depuis 2007, Sofia semble davantage à une cité communiste – elle ne l’est plus depuis 1989 -, qu’à une mégalopole occidentale. Mais, nous voyions déjà que de plus en plus, comme partout ailleurs sur la planète, la mondialisation homogène rentre au pas de course dans ce petit territoire.

Tramway Sofia, Bulgarie, Voyage autour du monde, Québec, Québecois, Chroniques du vaste monde, octobre

L’un de ces tramways rappelant le passage du communisme en Bulgarie.

Église Sofia, Bulgarie, Voyage autour du monde, Québec, Québecois, Chroniques du vaste monde, octobre

Église russe Saint-Nicolas de Sofia.

Sofia est une ville assez charmante: les rues sont peu achalandées et il y a plein de belles bâtisses assez âgées. C’est l’occasion aussi d’observer la vie des Sofiotes, des gens de la ville. La grande majorité des Bulgares que nous croisons semblent normaux, mais nous voyions également des spécimens rares assez bizarroïdes. Depuis l’abolition du communisme, plusieurs services sociaux et de santé gratuits ont été abolis et les résultats sont très perceptibles: handicapés dans la rue, gens qui se parlent à eux-mêmes, itinérants fouillant les poubelles, etc. Il n’y en a pas des tonnes, mais c’est très triste d’en voir et assez étonnant pour un pays membre de l’Union Européenne. Mais, la balade est agréable dans cette ville et c’est plaisant d’admirer quelques beaux bâtiments.

Église Sofia, Bulgarie, Voyage autour du monde, Québec, Québecois, Chroniques du vaste monde, octobre

L’immense cathédrale Alexandre Nevski.

Église Sofia, Bulgarie, Voyage autour du monde, Québec, Québecois, Chroniques du vaste monde, octobre

Lors de notre arrivée à Sofia, une dame nous tournait autour pour nous suggérer une chambre, mais nous avions déjà l’adresse d’un guest house peu dispendieux. Elle insiste, appelle quelqu’un et nous offre un prix très très très abordable pour un chambre avec salle de bain privée au même prix que nos lits en dortoir! Et c’est une chambre, semi-appartement, que nous obtiendrons avec frigo, télévision et sofas en prime! Youpidou!

Nous en profitons pour se mettre à jour quant aux dernières nouvelles en écoutant TV5 Monde – et par le fait même, le bulletin d’informations du Québec avec Radio-Canada – et pour déguster plein de saveurs que nous n’avions pas goûtées depuis des lustres! Nous avons découvert un petit marché intérieur – style marché Atwater – où nous pouvons trouver une panoplie de produits fins et de luxe à des prix raisonnables. Nous achetons du vin bulgare, peu dispendieux et assez bon, du fromage, des saucissons, des olives, du pain aux olives, des mousses, des gâteaux hyper bons, etc. Pendant deux jours, nous mangerons que nos produits d’emplette du marché et ce sera un vrai régal!

Je sais, je sais, ce ne sont pas nos prochaines aventures qui mettront de la chaleur dans votre bol de soupe, mais il faut bien goûter un peu au froid, car nous ne le sentirons plus avant un long moment! Et en plus, nous pouvons mieux vous comprendre en cette fin d’octobre où les citrouilles sont au rendez-vous!

À voir si ces gros fruits orangés seront de la partie en Bulgarie maintenant!

Maintenant, nous mettons tuque, mitaines, gants, bas de laine, survêtements d’hiver, laine et alouette, bref, tout ce que nous avons de plus chaud pour aller gambader dans les Balkans! À suivre!

– Karine


2 commentaires

  1. Carole

    Bonjour a vous deux
    je suis a Bruxelles,je quittes pour |Montreal demain apres avoir fait la Belgique et ses environs et Fleury les Aubray a 160 km au sud de Paris, ou on m,a parler le language des chtists qui est aux pays de pas de calais,
    Toutes sortes de nourritures de boissons . Quel bel aventure avec les amis Europeens .Continuez de nous raconter on voyage avec vous .Et le clavier et ces lettres changees.ciao ciaO XXXX

    Répondre
    • Salut Carole!
      Mais c’est tante Carole, je n’étais pas sûre sûre, mais j’avais une puce à l’oreille parce que Sophie m’avait dit qu’elle t’avait parlé de notre blog je crois. Hé bien, vraiment heureuse d’avoir de tes nouvelles! Et en plus, tu es en Europe? En Belgique ou en France? C’est génial! J’espere que tu en profites et qu’il ne fait pas trop froid (sûrement plus chaud qu’au Québec 😉 On t’envoie un salut grec: “Yasu”! nous ne sommes pas trop loin!
      Profite bien de ton voyage et salut Pierre et les filles,
      Karine

      Répondre


Commenter