Lac Navaisha

6 commentaires
Tags: ,
Mis en ligne le07 Jan 2012 dans 11-Kenya

Karibu au lac Naïvasha!

Nous sommes allés camper sur le bord du lac Naivasha sans trop avoir d’attentes. Finalement, nous n’aurons pas été déçus puisque nous sommes atterris dans un havre de paix resplendissant! Ça alors, le site de camping est éblouissant, nous nous y sentons bien illico! Nous sommes entourés d’immenses arbres, de marabouts – ces gros oiseaux à long bec et gorgoton rose boursouflé – et plein de singes! Il y aurait même des hippopotames, mais des clôtures électriques les empêchent d’accéder au site et de venir camper avec nous.

Chamaillage de marabouts. Arrêtez les jeunes!

Ah oui! J’oubliais! Juste pour mettre des bâtons dans les roues de notre plaisir quasi parfait, de vilains maringouins sanguinaires se sont pointés en horde. On se serait cru en plein cœur du parc de la Mauricie en juin au Québec. Nous avions beau leur dire qu’ils étaient ingrats, qu’ils n’étaient pas les bienvenus et que nous les rejetions, ils revenaient les vauriens! Nous essayions bien de les tuer, mais ils ressuscitaient tels des zombies. Décidément, nous avons dû déclarer forfait et vivre en communauté avec eux. Prenez mon sang et buvez en tous tant qu’à y être, j’ai du Lariam contre la malaria et des vaccins contre la fièvre jaune! Faut ben que ça se rentabilise tout ça!

Le lendemain du parc des Hell’s Gate, nous avons de nouveau loué une bicyclette pour explorer le pourtour du lac Naivasha.

Quelle surprise! En chemin, différents animaux traversaient la route. Comme nos chevreuils, ils sont aussi inadaptés à la circulation routière et ne regardaient pas de chaque côté de la rue avant de se mettre à galoper. Disons que de voir des affiches « Caution! Game crossing. Please drive slowly. » avec une girafe surprend le conducteur occidental, même celui à vélo!

Le zèbre ayant fraîchement traversé la route et ma face de début de maladie d’indigestion d’œufs douteux. Attention, vélo et mal de cœur, ça ne va pas ensemble!

En chemin, nous rencontrons moult Kenyans qui se promènent eux aussi à vélo. Plusieurs travaillent pour les multinationales de fleurs qui drainent le beau lac Naivasha pour faciliter la croissance. Certes, ça donne de l’emploi, mais jusqu’à quel prix? En passant, avons-nous décrit les Kenyans? Je crois que non. Physiquement, il y a une grande différence avec les Éthiopiens. Ils sont plus grands et plus colosses et ils ont la peau très noire avec les traits typiquement plus africains. Par ailleurs, ils parlent assez bien anglais, car ils ont été colonisés par les Britanniques. Les Kenyans sont des gens assez décontractés et ont une attitude très positive par rapport à la vie. Ils écoutent de la musique noire américaine et même leurs hits kenyans rappellent ce type de chanson! Avec leur grand sourire empli de dents blanches, ils osent souvent nous apostropher gaiment en nous lançant : « Jambo ! Jambo! How are you? » Sans plus. Pas de demande d’argent. Pas d’arnaque cachée la plupart du temps…et ça fait du bien!

Au sanctuaire du cratère du lac, nous observerons un curieux singe, soit le colobus. Nous avons la chance d’apercevoir une grande famille et de les épier un bon moment.

Nous verrons aussi un flamand rose et un genre de chat sauvage que nous n’avons malheureusement pas encore identifié. Ce dernier était phobe-Ô-phobe, c’est-à-dire qu’il est pris de la même phobie que notre chat Bilou si peureux : il a peur d’avoir peur! Donc, il s’est sauvé et nous n’avons obtenu qu’une photo floue.

En revenant du cratère, nous sommes arrêtés sur le bord du lac Oloiden admirant des centaines et de flamands roses groupés. Un spectacle saisissant!

Le dernier jour, nous avons rencontré un drôle de moineau ou plutôt de pan. Dans son costume irisé, il était prêt à parader au bal masqué! Applaudissons-le!

Prochain huis clos des chroniques du vaste monde : le lac Baringo.

Tutaonana! On se voit plus tard!

– Celle qui vient de recevoir son certificat de tuerie de moustiques récalcitrants

À VOIR: Album photo du lac Naivasha


6 commentaires

  1. Louis

    Ca vous fait une belle detente après les epreuves de l’ethiopie! Superbe photo celle de Karine et le jeune alakazoo!

    Répondre
  2. Maryse

    Superbe! Les photos sont magnifiques.
    bonne continuation en cette année 2012:)

    Répondre
  3. SOPHIE

    SALUT A VOUS DEUX!

    SUPERBE VOS PHOTOS, CELLE DE LOISEAU ENVOL WOW QUEL PRISE. attention avec la malaria onj ne blague pas lavoir a vie nest pas sympa 🙁 Jai un equestion technique quel methode utitiliser vous pour entreposer vos photos picasa ou juste des cartes memoire je quitte tres bientot et je me demande encore quel methode j’utiliserais finalement. he dite bonjour a l’afrique de ma pars elle me manque tellement.

    sophie

    Répondre
    • Salut Sophie!
      Un léger délai dans la réponse, mais tu sais ce que c est l Afrique et Internet, ça fait deux! Tu dois déjà avoir commencé ton voyage, j espère que tout se passe bien! Je vais aller voir sur ton site! Profite-en bien!
      Karine

      Répondre
  4. Diane

    C’est trop beau de vous voir en toute simplicité en vélo parmi ces animaux, qui eux dans leur environnement gambadent et broutent en toute liberté!! Concernant la petite bête prise dans vos filets photographiques, je dirais comme vous que c’est un jeune genette commune. Selon les recherches et les photos sur le net, tout me ramène vers cela. Cependant c’est un animal petit, farouche , nocturne, alors c’est une merveilleuse prise olala!!!

    à bientôt xxx

    Répondre
  5. Lyne Lemieux

    Salut vous deux,

    C est bien le Kenya, belles photos d animaux de toutes sortes. Beaux souvenirs de cet endroit qu on parle tres peu. Je ne serais pas assez brave pour y passer mes vacances.

    Bonne continuité a Madagascar.

    Bisousxxx

    Répondre


Commenter