Parc national Arthur’s Pass

14 commentaires
Tags: , , ,
Mis en ligne le04 Mar 2012 dans 14-N.-Zélande

Welcome to New-Zealand my friends!

Dès nos premiers pas en terre kiwi, nous tombons immédiatement sous le charme de ce petit pays austral, si retiré et si semblable au Québec malgré ses différences. Suis-je mêlée coup donc? Non, subjuguée! Ce territoire est un paradis terrestre, ainsi soit-il!

Nous explorerons Christchurch, la plus grande ville de l’île du Sud, à la recherche d’un nouvel ami à quatre roues pour nous accompagner tout au long de notre périple néo-zélandais. Au centre-ville, nous pouvons observer les ravages du tremblement de terre d’il y a un an. À notre grand désarroi, plusieurs compagnies de location de voiture ont été déplacées et c’est le jeu du chat et de la souris que nous pratiquons pendant un après-midi pour trouver notre compagnon. Finalement, nous le trouverons le lendemain matin et le baptiserons sur-le-champ Henri. C’est une belle Mazda 1998 qui a un minois si sympathique et qui devrait rouler comme sur des roulettes pour les prochaines semaines, espérons-le!

Aussitôt les coffres d’Henri chargés d’épicerie et de traîneries, nous mettons le cap vers le Parc national Arthur’s Pass en plein cœur de l’île. Nous commençons une série de nuits de camping qui devrait durer un mois et demi! Malheureusement, nous sommes assez rapidement traumatisés par une température ressemblant étrangement au début novembre du Québec. Il fait frette en bibitte et nous nous les gelons…sous la pluie en plus! Par dessus le marché, François s’est incendié le menton en soufflant sur de l’alcool à brûler en feu utilisé pour notre brûleur. Le pauvre, ses cheveux, sa barbe et ses cils sentaient le caoutchouc surchauffé et un peu de peau a tombé. Au moins, il a été très chanceux dans sa malchance comme on dit. Sa blessure est en voie de guérison et semble bien aller.

Heureusement, nous parlons avec quelques personnes qui nous rassurent que la température est anormale pour le début de l’automne ici. Une chance! Nous attendrons patiemment le retour du beau temps en marchant dans les environs et en faisant connaissance avec les drôles, mais voraces, Kea de la Nouvelle-Zélande. Ce sont des perroquets alpins qui sont endémiques à ce pays. Ils sont beaux, intelligents, rusés, gourmands et très espiègles! Ils n’hésitent pas à grignoter et à voler ce que nous pouvons laisser traîner. Et le matin, gare à vous, si vous n’avez pas de réveille-matin, ils se feront un plaisir de vous réveiller en picossant la tente avec leur bec et en criant après vous! Pires que de jeunes enfants!

Un bon matin, nous souhaitons de tout cœur que le beau temps soit au rendez-vous. Et nous avons été gâtés et pas à peu près! Dans ce parc, il pleut plus de 160 jours par année et par chance, nous avons eu une journée parfaite, quasiment d’été, sans nuage! Nous en avons profité pour marcher un sentier magnifique, soit l’Avanlanche Peak. Et nous n’étions pas les seuls à avoir attendu le beau temps pour le faire, car les randonneurs étaient au rendez-vous et les Kea suivaient de près, espérant recevoir une croquée d’un lunch. Il est tentant de les nourrir, mais c’est formellement interdit puisqu’ils deviendraient dépendants à la nourriture des humains.

Un Kea, toujours en attente d’une miette pouvant s’échapper d’un sandwich.

Cette journée-là nous en a mis plein la vue. Nous étions encore plus emballés à l’idée de parcourir les vastes contrées du pays des kiwis et aussitôt dit, aussitôt fait, nous redécollions avec Henri, notre acolyte roulant, vers la côte ouest où nous devons rejoindre des amis de Sept-Îles.

Discours d’amour : Ô, divine et douce Nouvelle-Zélande, tu me plais déjà!

Partons la terre est belle…

– Karine

A VOIR: Album photo Parc national Arthur’s Pass


14 commentaires

  1. Marcel, pop

    Au kéas…que vous soyez devant d’autres magnifiques kéas (que je ne connaissais pas d’ailleurs),saluez bien bas ces oiseaux de grande beauté. Qu’ils vous accompagnent dans la continuité de vos péripéties en ce pays que découvre par vos photos extra et vos petits commentaires…la Nouvelle-Zélande! Je pense tous les jours à vous! POP

    Répondre
    • Salut Marcello cher Pop,

      Toujours en direct de l’île du sud où nous devrions passer une autre semaine. Nous roulons d’une merveille à l’autre et chaque tournant de route n’est pas loin d’une autre merveille. Oui, les kéa sont très beaux mais pas si facile à retrouver. Depuis 2 semaines, on en a revu un seul. Ils disent qu’il n’en reste que 5000 au monde, tous dans les alpes du sud de la NZ.

      Franchement, ce coin du monde est grandiose. C’est très varié, très peu d’habitants, des coins sauvages, presque toutes nos activités sont gratuites. Il n’y a pas de frais pour les parcs nationaux, les montagnes, lacs, etc. Une fois que tu as une auto et que tu fais ton épicerie, il ne reste qu’à trouver un camping et admirer. Les N-Zélandais que nous avons rencontrés sont très sympathiques, il me font penser aux Québecois. On rencontre un bonhomme de 70 ans à la chasse au chevreuil qui nous pique des petites jasettes. Le monde dans les épiceries de village se jouent des tours. Toujours un brin d’humour, on ne comprends vraiment pas tout ce qu’ils nous disent mais ils ont une méchante belle qualité de vie.

      J’espère que ça va bien pour toi et Lyne. Je vous souhaite que les changements des prochains mois se passent comme vous aimeriez.

      Passez du très bon temps.

      PS: On devrait revenir vers la fin juin au Québec à la place du mois d’août.

      A la prochaine et bons redoux

      François

      Répondre
  2. Julie Lévesque

    Comme toujours vos photos sont magnifiques ! La Nouvelle-Zélande est incroyable !
    Continuez à vous amuser !

    Répondre
  3. gilles truchon

    OUF! Pour le visage de Francois, décourage toi pas Francois, nous avons fait un rapport d’enquête et l’avons classifier risque majeur A. Dès que la sécurité te rencontrera on bouclera ce OUF!

    Que c’est beau, vous avez de belles joues rouges par le froid ou le feu…cela dépend…Francois devine qui a quitté Alouette…notre ami Nicolas Gauthier…il travaille a port-cartier pour une petite entreprise…

    Lachez pas les preux, nous vous aimons et sommes fiers de vous!

    Gilles et Johanne.

    Répondre
    • Bonjour Gilles,

      Merci d’avoir rempli ce rapport d’enquête. Les causes fondamentales ont été identifiées et l’équipement n’était pas en cause. Il a plutôt été entendu que l’instruction de travail n’a pas été respectée. Encore du comportemental à adresser. L’équipe de travail (Karine) a été rencontrée et l’événement fera l’objet d’une capsule sur les risques de brûlures lors de la prochaine Station visuelle.

      Ah oui grande nouvelle pour Nick. Je souhaite qu’il se porte bien.

      À quand la retraite du grand Gilles?

      François

      Répondre
  4. Lyne Lemieux

    Super le paysage, tu es dans ton élément Karine, la nature dans toute sa splendeur, vous etes beaux a voir. Profitez de ce bel endroit pour vous gater suite a l Afrique, aux mésaventures mais intéressant a suivre, je vous souhaite une belle continuité. Au plaisir de vous relire et de visionner ces superbes photos.

    MOMXXX

    Répondre
    • Salut mom!
      Mets-en que je suis dans mon élément. La Nouvelle-Zélande est le pays de la nature, un havre de paix, un paradis, j’en passe! Du moins, l’île du sud. On adore et on aime bien se promener avec Henri, notre petit bazou, même s’il s’entête à conduire de la gauche. Merci pour ton beau commentaire.
      On t’embrasse ainsi que Bilou et sa douce retrouvée, Nala
      Karine et François xx

      Répondre
  5. Diane

    Quel saut dans l’espace!
    Quel contraste de continent en continent. Quel luxe de passer de la charrette à zébus à Henri…ouf !
    Si lors d’une prochaine entrevue on vous pose la fameuse question:” parlez nous de votre capacité d’adaptation..”
    la réponse risque de surprendre…hum!
    Vos photos sont toujours à couper le souffle, vous ne perdez ni l’œil ni la main ni le mot. Aussi je suis contente de voir ce fameux kéa. Il m’a valu pas mal de points au scrabble, au pluriel et en mot compte triple youou !!!
    Grandiose la nature en Nouvelle Zélande
    T’as raison Karine on y reconnait notre Québec dans toute sa diversité et ses grand espaces par moment,
    Bisous Mommy xx

    Répondre
    • Salut mamm

      Good pour les kéas. Ils sont vraiment astucieux. On en a vu uniquement à Arthur’s Pass et un sur la Mackinon Pass. On en a entendu seulement à Homer Tunel et nous n’en avons pas vu au Mt Cook. Il semblerait qu’il n’en resterait que 5000 dans le monde. Tous dans les régions alpines de l’île du sud.

      On va penser à toi à Pâques avec Louis dans le même fuseau. On fera du kangourou à l’ananas ou du mouton dans le sirop. Sinon, kiwis au chocolat?

      Tourlou

      Frl

      Répondre
  6. Claude

    So happy that you are back in a part of the world where I can understand and pronounce the names of places and understand where you are going! First images are impressive and grandiose. By the way, please have your boyfriend (the engineer?) read the warnings labels regarding NOT exposing inflammable liquids to open flames. Keep your heads up and an eye on those little flying devils. Safe, and happy travels.

    Répondre
    • Awe what’s up cous’?

      Heureux que ces noms de lieux te sonnent moins chinois. Pour nous aussi ça fait du bien. Peut-être que si on allait en Allemagne on pourrait te faire vivre un flashback du lointain inespéré!

      Les nouveaux-zélandais ont toute une qualité de vie. Les gens sont super sympathiques, l’ambiance est campagnarde, ils ont pleins d’animaux, les paysages sont phénoménale. Si jamais on doit nous expatrier de force du Québec, je conseille fortement de regarder pour la NZ. On s’habitue même de marcher la tête par en bas!

      La seule chose qui fait encore un peu mal c’est l’égo de la brûlure. Sinon, c’est pas mal guéri. Ah ces petits raccourcis risqués.

      Soit prudent dans tes travaux et bon hiver des indiens.

      Frank

      Répondre
  7. Odile

    PARTONS LA TERRE EST BELLE, un beau titre pour votre prochain blog de voyage !
    et la découvrir à travers vous suscite émerveillement et respect. Je vote pour une large diffusion !

    Répondre
    • Merci encore chère Odile. C’est très apprécié. Nous partons mi-avril pour talonner tes sales gosses chéris en Argentine. Qu’à cela ne tienne! Patron la bière est belle 🙂 hasta la proxima

      Répondre
  8. Jocelyne Lacroix

    Wow! que c’est intéressant de vous lire dans votre périple. Vos photos sont tellement fantastiques…Merci de me faire voyager dans des contrées que je ne pourrais aller, c’est merveilleux. Votre humour rend toutes vos aventures interrantes et on a hâte de vous lire…Prenez soin de vous

    Répondre


Commenter