Parc national Mont Cook Aoraki

4 commentaires
Tags: , , , , , ,
Mis en ligne le23 Mar 2012 dans 14-N.-Zélande

Kia ora bro!

Comment ça va au village d’Astérix du nord de l’Amérique?

Ici-bas, nous nous dirigeons vers les vallées de la plus haute montagne de Nouvelle-Zélande. Avec un plan de même, on ne se trompe pas ben ben! Nous trouvons à camper près de cette forêt de grands pins. Simple comme G’day.  Les reflets turquoise du lac Pukaki sont phénoménaux.

Il nous est arrivé de piquer un brin de jasette avec un vieux chasseur local qui venait de tuer un cerf élaphe (red deer) de 20 pointes la veille. Difficile à croire, les Kiwis ont presque tous un bon sens de l’humour alors cet homme pratiquant la chasse fine m’a peut-être entourloupé sur les bords.

Au matin, nous tentons de voir le sommet du mont Cook qui se fait timide derrière les nuages.

Puis, nous roulions aux abords du lac vers le mont Cook village lorsque le ciel s’est dégagé. Le mont Cook ou Aoraki – qui en māori signifie le perceur de nuage – s’est dévoilé dans toute sa splendeur.

Quelques courtes randonnées ont marqué cette journée. D’abord, la marche vers le Tasman Glacier nous a permis d’observer un grand lac kaki.

Ensuite, une marche au Kea Point nous a permis d’observer l’un des plus beaux panoramas de ce voyage. Glaciers, moraines et eaux glacées nous lançaient hors du temps.

Pour finir la journée, la ballade dans la Hooker Valley nous a permis d’approcher le mont Cook de plus près. C’est d’ailleurs sur cette haute montagne que le Nouveau-Zélandais Edmund Hillary se pratiquait avant de devenir le premier homme à gravir l’Everest. Cette randonnée doit donner de grands défis aux inventeurs d’adjectifs.

Ce soir-là, il faisait un froid à éviter d’embrasser les poteaux de métal et nous avons dormi dans Henri.

Au petit jour, nous sommes retournés au Kea Point où nous n’avons toujours pas vu de kéa, mais un superbe lever de soleil jaune orange sur les falaises de neige.

Nous avons repris la route pour terminer la journée au sommet du mont John où nous nous sommes laissé enflammer par le bleu royal du lac Tekapo.

Le mont Cook et les environs du district de Mackenzie resteront pour nous des lieux sacrés de l’île du Sud où la sainte paix est omniprésente.

Que la paix soit avec vous,

Ciao! Bye la compagnie et Have a drink on me

– François

À VOIR : Album photo du Mont Cook – Aoraki


4 commentaires

  1. Maryse

    Magnifique!

    Répondre
  2. Marcel, pop

    si je pouvais y être, j’y serais…avec vous! Merci. Oui que la paix soit avec vous tous!

    Répondre
  3. richard

    Wow!

    Répondre
    • Merci Richard!
      Toujours heureux de lire tes messages et tes onomatopées! Hihihhi!
      J’espère que ton année s’est bien déroulée, ça achève!
      Au plaisir,
      Karine et François

      Répondre


Commenter