Parc National Westland Tai Poutini

7 commentaires
Tags: , , , , ,
Mis en ligne le08 Mar 2012 dans 14-N.-Zélande

Hi there,

Ho zat’ goin’?

Vos joyeux routards des antipodes reprennent la route. À gauche, À GAUCHE! Baswell ça commence à rentrer. Faites bien gaffe au ronds-points et sur les ponts à une voie. Surtout que la majorité des chauffeurs ont l’air d’être des touristes… Allez, en route sur la côte ouest de l’île du sud! L’heure du rendez-vous avait sonné avec Neilson et Bianca qui sillonneront avec nous quelques joyaux de ce pays grandiose.

Pour vous mettre en contexte, nous avons connu cet intrépide couple d’aventuriers originaires du Saguenay-Lac-St-Jean lors de nos années où nous avons habités à Port-Cartier. Neilson et Bianca étaient déjà en vacances en Nouvelle-Zélande depuis 1 mois et demi lorsque nous les avons rejoints le soir au camping de Franz Joseph Glacier. Nous n’étions même pas encore sortis du char qu’ils nous accueillaient avec une grande bière en cannette. Tous les quatre, nous avions bien des choses à nous dire autour d’un bon snack. Nous avons profité des commodités du Holiday Park pour renipper nos frocs et nous laver. Nous étions propres comme des sous neufs.

Même s’il mouillait à boire debout, la motivation des troupes était au rendez-vous pour gravir les 17 kilomètres de la Copland Track le jour d’après. Après une ascension sous la pluie, entre fougères, rivières et ponceaux chambranlants, nous avions toute une récompense à l’arrivée! La Welcome Flat Hut était munie d’un poêle à bois et à deux minutes de marche du refuge se trouvaient des sources d’eau chaudes naturelles où nous pouvions prendre un bain chaud! Yes sir! Tigidou right trou!

Nous en avons profité à nouveau le lendemain matin avant de redescendre par le même chemin. 

Puis, j’ai passé la journée suivante avec Karine pour explorer les glaciers Franz Josef et Fox. Pendant ce temps, Neilson et Bianca descendaient la rivière du glacier Fox en kayak, eux qui avaient déjà admiré les beautés de glace.

Le soir, nous nous sommes retrouvés pour admirer les paysages de cette journée splendide. Nous nous sommes dirigés vers le populaire lac Matheson et avons pu faire un feu de camp à Gillespie Beach. Neilson a concocté des poulets cordons bleus sur le feu. Les autres campeurs étaient jaloux.  La lune était pleine et la plage de galets était plus qu’accueillante.

Le lendemain matin, Karine et moi avons rapaillé nos affaires et sommes repartis du campement par la route sinueuse avec Henri. Nous longions la côte ouest tandis que Neilson et Bianca se sont dirigés tout de go vers Queenstown, capitale mondiale de l’adrénaline, où nous irons les rejoindre plus tard. Pour le moment, nous faisons la route à notre rythme au gré de la météo. Nous migrons toujours plus au sud, telles des sternes arctiques.

Henri a la manie de s’arrêter à tous les Rest Area du coin pour nous épater, le taquin! Sur la côte ouest, nous avons vu des dauphins, la froide mer de Tasman, des Kahikatéas – les plus gros arbres natifs de la Nouvelle-Zélande -, etc. Nous nous serions crus dans le Gondwana, cet ancien super continent.

Le plus gros des villages rencontrés pendant cette journée avait à peine 500 habitants. Ni vus ni connus. Rien à ronchonner. La paix chez pépère.

Cheers mate!

– François le petit brûlé en convalescence

À voir: Album photo du Parc national Westland Tai Poutini


7 commentaires

  1. Histoires de Voy@ge

    Bonjour,
    “Nous n’étions même pas encore sortis du char”, “renipper nos frocs”, “il mouillait à boire debout”, “Karine et moi avons rapaillé nos affaires”, “Rien à ronchonner. La paix chez pépère” …
    Z’ êtes des extra-terrestres ?! J’ adore, ne changez rien, profitez !!!
    Amicalement .
    Jean-Fi (http://forum-hdv.forumactif.org/t702p25-chroniques-du-vaste-monde) .

    Répondre
    • SAlut mon chum

      Ça va tu toujours ben?

      Nous sommes rudement content que notre jargon t’amuse un peu! Ça fait changement des franchouillards qu’on rencontre qu’il n’arrête pas de se plaindre que ça caille ou qu’ils n’ont plus une tulle. Pleins de soucis du coup. Nous on aimerait bien les aidés mais on déchiffre pas tout le barragouinage avec notre vieux français de Nouvelle-France…

      Lâche pas la patate c’est super ce que tu fais avec ton site! Nous avons mis sur notre blog un lien vers la partie “ils-sont-autour-de-la-planete” de ton impressionant site.

      Tk quand tu passes dans le boutte lâche nous un ouac! T’es le bienvenu

      Ciao Ciao

      François et Karine

      Répondre
      • Histoires de Voy@ge

        Hello tous deux,
        Z’ avez quoi dans les oreilles ?! On n’ a plus une “tune” ou “thune”, pas une “tulle” ; çà ne veut rien dire une “tulle” ?!!!
        Décidément, je prends énormément plaisir à vous suivre à travers votre fabuleuse aventure, un peu en marge des grands classiques que tout “tour-du-mondiste” entreprend .
        Merci pour les élogieux compliments (vils flatteurs :))et le lien renvoyant vers “HdV”, c’ est vraiment sympa, d’ autant que rien ne vous y obligeait .
        Zou … Amicalement .
        Jean-Fi .

        Répondre
        • Merci ouais c’est une tune et pas une tulle. Je suis dur d’oreille;) hasta la proxima vez

          Répondre
  2. sophie Lauzier

    salut a vous!

    merci pour tout vos commentaires c’est super vous m,encourger jsuis pas une bol de l’Info alors mon blog est aussi cool que le votre mais bon..,lol. Super j,aurais bien aimé vous y rencontrer mais le nepal est trop cool, et finalement j’irai surment en inde alors je cest plus rien sur bla suite

    tourlelou

    sophie

    Répondre
  3. Maryse

    Super intéressant vos articles, comme toujours… La NZ est aussi dans notre liste de prochaines destinations:)

    Répondre
  4. gilles

    Magnifique ce petit reportage, nous vous aimons et aimons vous suivre dans votre voyage. Soigne toi bien François…Amitié a vous quatre…

    gilles

    Répondre


Commenter