Balades dans le Cappadoce

10 commentaires
Tags: , , , , , , , ,
Mis en ligne le12 Oct 2011 dans 06-Turquie

Salutations de la vallée de Göreme!

C’est une série d’aventures inédites qui se poursuit au Cappadoce. Nous partons maintenant nous promener. Ce qui est prévu à l’horaire? Balade à pied. Balade sur le pouce. Balade à vélo. C’est le méli-mélo des transports qui nous transporte un peu partout dans la splendide région du Cappadoce. Il y en a pour toutes les palettes de goût!

Voici la suite des histoires abracadabrantes de deux gais lurons globe-trottant autour de notre sphère bleue.

Première balade: Vallée d’Ihlara à pied.

Le gars de l’hôtel nous avait prévenus: aucun transport local ne se rend au village d’Ihlara. Et nous, on veut y aller, bon! Alors, c’est l’appel du pouce à travers les champs jaunes du Cappadoce. En chemin, nous croisons toutes sortes d’engins: tracteurs, mopettes, camion de fruits ou d’animaux…et les satanés bus de tours organisés qui ne veulent rien savoir de s’arrêter! On dirait même qu’ils nous narguent au passage tellement ils sont en grand nombre! Il y a même des touristes qui nous font des tatas pendant que nous poirotons à suer au soleil et à prier intérieurement pour qu’une aimable voiture s’immobilise. Mais nous gagnerons la partie au final, nah nah nah nah! Nous dénichons 3 voitures qui, à chacune leur bout de chemin, nous amènent à Ihlara pour un total d’une cinquantaine de kilomètres seulement. Vaut mieux tard – et plusieurs petits lifts – que jamais!

La vallée d’Ihlara est grandiose; elle est enclavée par deux hautes falaises. L’intérieur y est enchanteur, car il y a une belle rivière, une forêt verdoyante – ça nous rappelle la Géorgie – et bien sûr, un tas de bestioles! Nous voyons un timide renard turc à queue blanche, des oiseaux à foison que nous scrutons avec les jumelles, des petits lézards et une chauve-souris qui dégringole d’un arbre, telle une vieille guenille, et qui passe tout près d’assommer François au passage. Vous comprendrez qu’il a fait un méchant saut!

C’est un véritable plaisir de se promener dans la vallée. D’ailleurs, il y a plein de vieilles églises creusées dans le roc. Elles sont dans un état de décrépitude avancé: nous voyions à peine les fresques ayant été saccagées par le temps, mais aussi par les graffitis humains. Malgré tout, c’est passionnant de constater qu’il y a déjà eu des églises-grottes dans ce grand pays musulman.

Le soir, nous arrivons au village de Belisirma, en plein coeur de la vallée. Nous sommes accueillis par un vendeur de cossins qui nous offre de dormir sur le bord de la rivière et de manger un BBQ rustique à la braise pour un bon prix. Avec son BBQ “turc” maison, il nous a attiré comme des loups affamés. Au menu: aubergines brûlées – mais une fois épluchées, hyper bonnes -, tomates, ail, oignons et du poulet épicé! Nous avons mangé comme des rois, observés par tous les chats et les chiens de Belisirma qui étaient rassemblés en espérant obtenir un petit morceau de gras contre un branlement de queue ou un miaulement.

Deuxième balade: les villes souterraines de Güzelyurt et Derinkuyu

Le lendemain, nous levons les feutres et nous partons vers Güzelyurt, une petite ville tranquille inatteignable en bus local, ce qui veut dire…que la main s’est agitée de haut en bas pour intercepter une gentille voiture pour nous apporter à bon port. Nous voulions visiter une ville souterraine, creusée dans la roche par des humains, puisqu’il y en a un paquet dans les environs du Cappadoce. Environ 200 villes de ce genre auraient été découvertes jusqu’à présent. Quoique coquette – pour une cave on s’entend -, celle de Güzelyurt ne nous a pas tant impressionnés parce que nous nous attendions à une immense cité sous terre! Mais, petits Québécois têtus et tenaces que nous sommes, nous avons poursuivi notre nomadisme pouceux vers Derinkuyu, une autre ville souterraine plus visitée, mais beaucoup plus grande. Et nous serons TRÈS satisfaits de ce choix!

L’ancienne agglomération de Derinkuyu, âgée de plus de 4 000 ans et située à environ 150 mètres sous terre, nous émerveille complètement. Il y a plein de trous noirs, de cavités cachées et de nombreux tunnels abominables pour les claustrophobes. C’est une joie de se promener dans une grotte colossale qui aurait abrité environ 10 000 personnes au minimum! Et l’endroit était très bien organisé pour que tous puissent y vivre, même les animaux. Il y avait un espace réservé à la cuisine, aux provisions, aux bassins d’eau, aux chambres et même à une école religieuse! Les habitants du Cappadoce d’avant l’ère de Jésus étaient plutôt bien organisés pour se cacher lorsque l’ennemi pouvait arriver à tout moment, c’est carrément incroyable! Les habitants avaient même conçu un système de ventilation pour les multiples étages de la ville et créé d’imposantes portes de sécurité en pierre, rondes et coulissantes, en cas d’invasion. L’ingénierie humaine est effectivement très surprenante, audacieuse.

Troisième balade: Vélo dans le Cappadoce

Pour notre dernière journée dans cette région splendide, nous avons enfourché nos bolides de vélo cappadocien, question de faire une virée des beaux lieux du coin. Nous avons commencé par passer rapidement dans les villages de Çavusin et d’Avanos. Le vent soufflait tellement fort qu’à peine quelques coups de pédale ont été nécessaires pour filer à toute vitesse en direction de ces villages. Mais, pour se rendre vers Urgup, ça été toute une paire de manche! C’est avec des bouffées de vent intense dans le toupette que nous avons mis le cap vers la vallée de Zelve, endroit merveilleusement beau.

Puis, en chemin, nous avons sauvé une tortue de la mort certaine! Elle venait d’apercevoir un gros autobus touristique lui foncer dessus et par chance, les deux roues lui ont passé de chaque côté de la tête! François l’a apportée dans les champs où elle serait en lieu sûr.

Après Urgup, le vent était toujours contre nous, parfait pour défier nos mollets! Après une bonne journée de vélo et l’admiration des beaux paysages du Cappadoce pour une dernière fois, nous pédalons jusqu’à Göreme et y posons l’ancre en attendant de prendre un bus de nuit vers Istanbul.

Vous savez que notre séjour turc s’achève? Nous vous avons réservé une surprise!

Rendez-vous à Sofia pour le prochain article. Ceux qui ne savent pas c’est où, sortez l’atlas et faites de vous de vrais géographes!

Teşekkür ederim (merci) pour vos commentaires, c’est motivant!

– Karine

À VOIR: Album photo des balades dans le Cappadoce


10 commentaires

  1. Monocle Luc

    Ayoye , c’est écoeurant le Cappadoce , les photos sont hallucinantes .
    Salut les jeunes , je continue de vous suivre mais je manque de temps pour écrire , le temps passe beaucoup plus vite en vieillissant .
    Merci encore de partager tout ça avec nous . Je vous envoie de l’énergie québecoise pour la suite car je me demande bien ou vous la trouvez votre énergie . Lachez pas les dévoreurs de planete .
    Votre vieux Mononcle qui pense souvent a vous .

    Répondre
  2. Andrée

    Superbes photos et bravo pour les articles!! C’est très divertissant pour une femme en congé de maternité. Continuez d’en profiter. On pense à vous et on vous aime!!
    Étienne et Andrée xxx

    Répondre
  3. Louis

    Wow merci de partager toutes ces aventures! Ces trois ballades étaient magnifiques, les photos superbes à nouveau. Je trouve ça vraiment fascinant la ville souterraine moi aussi, pour reprendre les dires de Charles et Mom! Et puis moi aussi je suis fier de vous pour la tortue!
    Bon là faut se mettre à jour – alors Sofia, très cool! Quoique avant ce sera Istanbul – j’ai trop hâte de vous lire là-dessus. Et puis après que se passe-t-il? Faut aussi causer sur l’Afrique de l’Est, c’est quand même pas de tout repos là-bas à ce qu’on lit. Bon vous êtes grands et sages, mais j’ai bien hâte de connaître vos intentions là-dessus!
    Aussi avez-vous une idée très approximative de votre date d’arrivée en Océanie?

    Bon, suffit les questions, merci encore les amoureux, prenez soin l’un de l’autre c’est important!

    Répondre
    • Francois

      Salut Louis, check mon commentaire en réponse à Mom pour Istanbul et Sofia.

      Oui j’ai vu les histoires dans le nord du Kenya avec la somalie. À tu entendu autre chose sur l’Afrique de l’est?

      Pour l’océanie, on devrait être en Nouvelle-Zélande début mars et Australie vers la mi-avril.

      On skype bientôt! On part pour un trek dans les montagnes pour les prochains jour

      Franky

      Répondre
  4. Gilles

    Magnifique ! De vrai reportage avec un style qui nous donne le gout de lire jusqu’au bout…de vrai journaliste.

    Bravo ! merci de nous faire participer a votre voyage, nous l’apprécions, c’est agréable de vous suivre. Nous avons quelques questions, les bicyclettes viennet d’ou? et le courriel que vous nous faites parvenir nous signifie qu internet est sur votre route. Avez vous de la difficulté a trouver des sites internet?

    Merci encore fois….

    Gilles et Johanne
    Port-Cartier

    Répondre
    • Francois

      Bonjour Gilles et Johanne!
      J’espère que vous allez bien.
      Oui on trouve wifi assez facilement, comme en ce moment je suis dans la gare de Sofia en Bulgarie et il fait près de 0 degrés. J’attends l’autobus qui part de la station juste à côté où il n’y a pas wifi. Et les vélos, nous ne les avons pas transportés en pièces détachées même si ça aurait été drôle ! Nous les avons loués pour la journée, il y a des magasins qui offrent ce service.

      Bonne semaine et salutations à vous deux!

      François et Karine

      Répondre
  5. Diane

    Comme dirait notre Charles Tissère national…faaasscinant
    Hé ! merci les trotteux de vous aventurer si loin .
    J’avais été bien impressionné l’autre jour par le reportage d’une visite clandestine dans les catacombes de Paris
    20 mètres sous la ville et datant du XV11 siècle mais là vous battez tous les records. Encore une fois je suis touchée par vos découvertes. En ce qui concerne la tortue qui a trouvé protection entre vos mains… c’est fabuleux.
    Bon séjour à Constantinople
    Mom XXX

    Répondre
    • Francois

      Merci Mom! Oui on est passé rapidement à feu Byzance, feu Constantinople. Un petit deux jour à Istanbul. On y a magasiné des vêtements de plein air pour la Bulgarie et pour en poster au Québec car il y avait un magasin Décathlon (la Mecque des magasins de plein air). Puis petit jog avant de prendre le train pour Sofia. Nous retournerons à Istanbul au début novembre pour rejoindre une amie à Karine.

      Là on vient de passer 2 jours à Sofia, il a fait beaucoup plus froid que la normale, il a neigé hier et il fait sous zéro la nuit. C’est la meilleure place côté diversité qualité et prix pour la bouffe à date. On est tombé sur un beau petit appartement avec frigidaire, tv et un bain ( notre premier depuis le départ) on a pu écouter tv5monde et Bbcnews, comme la Bulgarie est dans l’Union Europ. Les gens parlent bien anglais. Seul hic, je me suis fait arnaqué dans la rue par un gars qui me semblait bien crédible avec qui j’ai troqué de l’argent turc contre de l’argent bulgare. Ses billets sont authentiques mais j’ai appris plus tard que c’est de l’argent trop vieille qui ne vaut plus rien aujourd’hui. J’ai eu ma leçon, c’était la première et dernière fois que j’échange des sous dans la rue… C’était vraiment un pro avec une belle approche, on y a vu que du feu.

      On s’en va dans les Pirin mountains pour les prochains jours.

      J’espère que tu vas bien.

      Xxx Frank

      Répondre
  6. Cheikhou

    Good job GUYS!

    Répondre
    • sophie

      ahahah! vous êtes drole , vos photos sont superbe et j’ai bien hate de lire la suite de vos aventures,bien le bonjour du quebec!

      sophie

      Répondre


Commenter