Parc national du mont Nemrut Daği

2 commentaires
Tags: ,
Mis en ligne le29 Sep 2011 dans 06-Turquie

Günaydin! Bon matin à tous en provenance de l’Anatolie en Turquie!

Tombés sous le charme de plein fouet, c’est ça qui nous est arrivés dans le Sud-Est de ce pays savoureux. C’est la différence qui nous interpelle tellement: les saveurs, les gens, les couleurs, les odeurs, wow! Tout y est! Nous explorons les racoins des villes en cherchant l’authenticité, la petite vie de tous les jours des Kurdes. Nous sommes heureux, car malheureusement, nous ne pouvions pas nous rendre en Syrie dans ce périple comme nous l’aurions voulu. Le monde arabe est près et nous profitons de la Mésopotamie pour le délecter du mieux que nous pouvons! C’est complètement fascinant!

Notre curiosité nous amène alors à explorer les ruines du parc national du mont Nemrut, une montagne de pierres atteignant un peu plus de 2 200 mètres, qui est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987. Ce site a été découvert en 1881 par Karl Sester, un ingénieur allemand voulant faire passer une route dans ce coin aride afin de ravitailler les soldats ottomans en combat. Finalement, il a découvert un fascinant éventail de ruines de têtes surprenantes!

Et c’est dans le sommet de ce monticule de roches, apportées par les hommes, et nommé le mont Nemrut, que le roi Antiochus Theos, 1er de Commagène, a bâti son tumulus. Son majestueux tombeau funéraire est entouré de 3 terrasses avec plusieurs monuments de têtes à son effigie. D’autres, telles les têtes d’animaux par exemple, représenteraient aussi des dieux grecs et perses. Ce n’était pas de la petite pacotille pour le sire défunt! De plus, il y aurait deux autres tombes de la royauté, mais le site n’a pas été fouillé assez pour le confirmer.

Les têtes mesuraient environ de 7 à 9 mètres de hauteur. Pourtant, lorsque nous y sommes allés, elles étaient à peine plus hautes que nous. Nous étions surpris par leur petitesse. C’est que les têtes ont tombé des corps, aussi lugubre que cela puisse paraître! Cependant, c’était lors d’un tremblement de terre! Les corps sont encore ensemble et les têtes ont été alignées juste en dessous dans l’ordre qu’elles devaient être originalement. De plus, Mme. Dame Nature ne rend pas la vie facile aux fioles de Nemrut! Il faut spécifier qu’à cet endroit, l’hiver est bel et bien présent. On nous a dit qu’il peut y avoir jusqu’à 3 mètres de neige! Et je ne pense pas que la déneigeuse – qui n’existe probablement pas en Anatolie – viennent déneiger ces pauvres têtes étouffées par les flocons blancs. Alors, elles mangent toute une raclée à travers le temps, les pauvres. Mais, elles sont tenaces puisqu’elles sont maintenant vieilles de plus de 2 000 ans! Faut le faire…

Guele! Guele! Bonne route et souriez à la vie!

Vos chroniqueurs « kurdes », maintenant devenus Teaoliques et Baklavaoliques,

– Karine et François

À VOIR: Album photo du parc national du mont Nemrut


2 commentaires

  1. Agnès et Thomas

    Coucou les travellers Quebecois!
    Vous avez l’air d’aller toujours aussi bien, ce parc avait l’air vraiment superbe. Nous sommes pour l’heure toujours en Chine, dans le Sichuan, et comme vous nous le conseilliez, il faut si prendre à l’avance pour réserver les trains ici, si bien qu’en si prenant 10 jours avant, on a meme pas pu avoir de place, du coup on prend l’avion ce soir pour Guilin. Quand partez vous vers l’Afrique?
    Bonne continuation à vous deux,
    @ bientot!
    Tomtom et Nenesse

    Répondre
  2. Louis

    Hum ça a l’air vraiment beau ce coin de la Turquie. C’est vraiment aride en tout cas ça vous fait changement des glaciers géorgiens! Lâchez pas les amigos, m’en va dans le bois quelques jours – je pourrais méditer sur vous haha!
    Oh et en passant c’est pas moi la cause de cette montée de l’Australie dans vos sondages!

    Répondre


Commenter