Bébé à bord: les femmes enceintes devraient en être conscientes!

Enceinte en Nouvelle-Zélande, en safari en Namibie ou rapidement pour un voyage d’affaires à New York? Beaucoup de futures mamans ne veulent pas rester à la maison pendant leur grossesse. Mais qu'est-ce qui fonctionne et qu'est-ce qui ne fonctionne pas?

Êtes-vous "Fit to Fly"?

Dans une certaine mesure, voler n'est pas un problème. Lufthansa autorise les femmes enceintes à se retirer jusqu'à la fin de la 36ème semaine. Le problème est différent avec Ryanair. Dès qu'une "grossesse simple" entre dans la 28ème semaine, une confirmation "Fit to Fly" est obligatoire. La femme reçoit de la sage-femme ou du médecin. Le formulaire ne doit pas être plus vieux que deux semaines lorsque vous décollez

Si vous attendez des jumeaux ou même des triplés, vous pouvez voyager avec la plupart des compagnies aériennes jusqu'à la fin de la 28ème semaine. A partir de la 32ème semaine de grossesse, c'est chez Ryanair. Très important: le passeport de la mère doit toujours être emporté!



Ce sont les risques

Une fois que la femme a pris l'avion, le problème suivant se pose: lors de longs vols, le risque de thrombose est accru. Par conséquent, des bas de compression et des vêtements confortables sont recommandés. Même se lever de temps en temps aide à l'éviter. Si les nausées matinales vous posent problème, parlez-en à votre médecin avant de prendre l'avion.

Dans certains cas, les futures mamans doivent toutefois s'abstenir totalement de prendre l'avion! Problèmes cardiovasculaires, nausée grave, thrombose ou grossesse à haut risque impliquent de rester au sol et de préférer prendre le train ou la voiture.

Christian Duval : "TOUT, TOUT, TOUT VOUS SAUREZ TOUT SUR … L’AME HORS DU CORPS…." (Avril 2021).



Ventre de bébé, Ryanair, Nouvelle-Zélande, Namibie, New York, Lufthansa allemande, Bébé à bord, Guides, Mouche enceinte, Compagnies aériennes, Risque, Thrombose