Bauer cherche une femme: Gerald et Anna révèlent s'ils veulent ou non des enfants


Dans "Farmer Seeks Women", ils se sont rencontrés au cours de la dernière saison. Ils sont maintenant mariés et "ça fait du bien", a déclaré Anna (28 ans) dans une interview accordée à l'agence de presse Spot News. Le fermier Gérald (33 ans) ajoute: "Oui, très bien." À l'occasion du mariage en Pologne et du déménagement final d'Anna en Namibie, où la fête a été célébrée à nouveau, RTL présente le spécial "Bauer sucht Frau - Le mariage de rêve de Gerald et Anna" le 10 décembre (20h15). Anna révèle comment elle s'est installée dans sa nouvelle maison.

Le mariage était-il comme vous l'aviez imaginé?

Gerald: Oui, oui. Comme lors de tout mariage, il y a eu quelques incidents mineurs, mais dans l'ensemble, tout était comme nous l'avions imaginé.



Quel était le problème?

Gerald: La danse du mariage ne s'est pas très bien déroulée. C'est l'avantage d'avoir deux mariages. La deuxième fois, nous l'avons très bien fait.

Anna: En fait, ce ne sont que quelques petites choses que les invités n'ont pas remarquées. Probablement jusqu'à la danse du mariage. Bien que: Peut-être qu'ils nous ont menti quand ils ont pensé que c'était génial (rires).

Quel a été votre moment fort de mariage personnel?

Gerald: Je n'ai pas eu un moment, l'ensemble du paquet des deux mariages était vraiment sympa.

Anna: Pour moi, la plus belle chose a été lorsque je suis entré dans l'église et que j'ai vu Gerald, qui avait les larmes aux yeux.



Vous êtes-vous bien installé en Namibie, Anna?

Anna: Oui, selon les circonstances. C'est complètement différent qu'en Allemagne ou en Pologne. Mais vous vous y habituez assez rapidement. J'ai été très bien reçu et j'ai eu le temps de m'habituer à tout. C'est notre maison maintenant, toutes mes affaires sont là et ça fait du bien.

Comment était-il difficile de casser les tentes?

Anna: J'ai émigré une fois, de Pologne en Allemagne. À l'époque, cela a bien fonctionné. Cette fois, nous avions beaucoup à faire, nous avons organisé le mariage et le déménagement en même temps. Je n'ai pas vraiment eu le temps de penser à ça. Tout est arrivé vite, beaucoup et en même temps. Ce n’est que lorsque le conteneur est parti avec mes affaires et que j’étais quasiment sans abri que je me suis rendu compte à quel point c'était crass. Mais j'ai toujours su ce que je faisais pour ça. Nous savions que nous voulions être ensemble et c'était le seul moyen.



Y a-t-il des moments où vous êtes très nostalgique?

Anna: le mal du pays en soi. Ma famille et mes amis me manquent. Ce n'est pas facile de les rencontrer maintenant. Mais, grâce à Dieu, nous vivons dans un monde où il existe de nombreuses façons de communiquer. Nous avons également une bonne connexion Internet la plupart du temps. De plus, nous étions souvent en Europe maintenant.

Comment décririez-vous votre nouvelle vie en Namibie?

Anna: Complètement différente qu'en Allemagne. Tout est détendu, je dois d'abord l'apprendre. J'ai toujours été occupé en Allemagne, car le rythme est très différent. Vous faites toujours quelque chose, vous êtes toujours en mouvement. Je fais partie de ceux qui aiment faire le travail rapidement. En Namibie, les conditions vous ralentissent également. Si je veux faire quelque chose au bureau et que l'ordinateur ou Internet ne fonctionne plus ou qu'il y a une panne de courant, ce n'est pas terrible et je ne peux pas faire les choses si rapidement.

Pourriez-vous imaginer vivre longtemps en Allemagne ou en Pologne, Gerald?

Gerald: Oui. Si cela devrait vraiment être le cas, alors oui. La Namibie me tient trop à coeur, je suis habitué aux black-out et à la sérénité africaine, le rythme en Europe est trop élevé pour moi. Ça va pour trois semaines, mais ma maison me manque.

Laisserez-vous les fans prendre part à votre vie via Instagram?

Anna: Je pense que oui. C'est une bonne chose, car nous laissons non seulement les fans partager notre vie, mais aussi partager des messages importants. Nous ne publions rien cinq fois par jour, mais parfois ça va, on s'en tient à ça.

Gerald, on a diagnostiqué au printemps une forme grave de syndrome de Guillain-Barré. Comment ça va maintenant?

Gerald: Je suis complètement guéri, tout est rentré dans l'ordre. Je me suis beaucoup entraîné pour pouvoir bouger comme avant. Pendant six semaines, je ne pouvais pas beaucoup bouger, car le corps développait des muscles et vous deveniez affaiblis, mais là encore, tout se situe dans la plage normale.

Bien sûr, les fans sont également intéressés: les enfants sont-ils prévus?

Anna: Nous allons avoir un chat maintenant. (rires) Nous voulons tous les deux des enfants. Mais pas maintenant. Nous avons maintenant besoin de plus de temps pour vivre quelque chose ensemble, pour construire quelque chose et ensuite nous pouvons nous concentrer sur les enfants.

Comment fêtez-vous Noël?

Gerald: Nous célébrons Noël ensemble à la ferme, la famille viendra.Cependant, nous ne sommes pas assis près du feu de bois, mais à 45 degrés en pantalon court avec la pastèque à l'extérieur. La veille de Noël, mais comme dans la plus grande partie de l’Allemagne, la nourriture est excellente. Anna crée de délicieux plats polonais, nous déballons des cadeaux et nous nous asseyons ensemble.

The Vietnam War: Reasons for Failure - Why the U.S. Lost (Août 2020).



Namibie, Allemagne, Pologne, Europe, RTL, Bauer sucht Frau, agriculteur Gerald et Anna, agriculteur Gerald, Namibie