Rapport de famille: 40% des parents isolés vivent de Hartz IV

Les Allemands ont de plus en plus d'enfants. C’est le message positif du premier rapport sur la famille présenté lundi par la ministre de la Famille, Ursula von der Leyen. Selon l'étude, 684 862 enfants sont nés en 2007, soit environ 120 000 de plus qu'en 2006. Le taux de natalité est ainsi passé de 1,33 enfant par femme à 1,37. L'Office fédéral de la statistique prévoit même pour l'année 2008 jusqu'à 690 000 naissances.

Des mesures telles que l’allocation parentale et l’extension du nombre de places en crèche ont-elles été couronnées de succès? Les sondages parlent pour Ursula von der Leyen: 50% des Allemands disent que la politique familiale a amélioré les conditions de vie des familles. Même dans le contexte de la crise économique, le ministre de la Famille estime que le boom de l’enfance a une raison: "Quand les temps se compliquent, environ les trois quarts des gens disent: Mon arrêt le plus important est ma famille." Ceci est également démontré par le fait que le nombre de divorces est généralement en baisse. Dans le même temps, von der Leyen met en garde contre le sauvetage des familles en raison de la mauvaise situation économique. Surtout en temps de crise, une bonne politique familiale est "le préalable à la croissance et à la prospérité".



Le nombre de parents célibataires est moins satisfaisant. Selon le rapport sur la famille Hartz IV, environ 40% des parents célibataires vivent dans 660 000 mères et pères avec environ un million d'enfants. Les parents isolés ont toujours du mal à concilier famille et travailadmet Ursula von der Leyen. Par exemple, des enquêtes ont montré que les demandeurs d'emploi monoparentaux ont souvent du mal à trouver des services de garde pour leurs enfants: environ 43% ont déclaré avoir besoin de services de garde, mais seulement 3% auraient bénéficié de services de recherche d'emploi. Selon le ministre, il faut encore agir. Elle avait donc lancé le projet "Compatibilité pour les parents célibataires". En collaboration avec l'Agence fédérale pour l'emploi et le ministère fédéral du Travail, ils veulent essayer d'améliorer la situation des parents célibataires.

Les critiques sur le rapport de famille émanaient de l'opposition. Pour Ekin Deligöz, porte-parole des Verts en charge de la politique familiale, il n'y a aucune "raison de célébrer lorsque 2,4 millions d'enfants et d'adolescents sont touchés par la pauvreté en Allemagne". Il accuse le gouvernement fédéral de ne pas avoir assez fait pour lutter contre la pauvreté infantile et de favoriser les hauts revenus. "Plus vous gagnez de parents, plus vous les soutenez"Deligöz a déclaré à SPIEGEL Online. Les bénéficiaires et les étudiants à bas salaire seraient encore plus mal lotis.



Grand Débat avec les élus d'Île-de-France et les acteurs associatifs de l'Essonne (Octobre 2020).



Ursula von der Leyen, Hartz IV, Allemagne, Destatis