Herne: emprisonnement à vie des meurtriers de Jaden (9) et Christopher (22)

Jugement dans le procès pour double meurtre de Herne: Marcel H. a la vie en prison //t.co/GPh4LV5t3Y

? Rheinische Post (@rponline) 31 janvier 2018

Marcel H., le double meurtrier de Herne, doit être en prison à vie. Cela a décidé mercredi le tribunal de district de Bochum. La chambre a également noté la gravité particulière du blâme et était réservée à une future détention préventive. Que H. soit jamais libéré est hautement improbable.

Le jeune homme de 20 ans avait avoué avoir poignardé le petit Jaden et un ancien camarade de classe brutalement poignardé au mois de mars de l'année dernière. Marcel H. avait attiré le garçon du voisin de neuf ans dans une cave sous un prétexte. L'acte a déclenché l'horreur nationale: H. a poignardé 52 fois le voisin sans défense. Il ne l'avait suivi que par servitude? H. lui avait demandé de tenir une échelle.

MarcelH. a posté des photos des actes sur Internet

Après le fait, Marcel H. s'est réfugié chez un ami? et l'a assassiné, aussi. Christopher W. (22 ans) s'est défendu farouchement, comme le reconstruit la médecine légale. Mais contre son assassin, le jeune homme n'avait aucune chance. Après avoir fait chanter les blessés graves et lui avoir donné le mot de passe pour mobile et Internet, H. étrangla son ancien camarade de classe avec une ceinture de peignoir.

Étourdis par les faits, des images des cadavres horriblement arrangés, que H. avait évidemment mises sur Internet. Après une évasion de trois jours, H. s'est rendu au mois de mars dans un snack grec à la police. Au cours du processus, le joueur de 22 ans n'a pas commenté les allégations. Il n'a pas réagi aux déclarations parfois très émotives de témoins et de proches.

Les participants ne pouvaient donc que spéculer sur le motif du jeune homme de 19 ans. Assomption du procureur: "Satisfaction de son propre sadisme et se faire valoir." Marcel H. peut maintenant vivre en prison? sa vie longue.

La Co-Dependence - Relasyon ki fè w prizonye (Septembre 2019).


Marcel H., Herne, décision de justice