Kim Kardashian: En raison de ses "Kimojis", elle doit se rendre au tribunal

Colère contre Kardashian-West: Le développeur d’applications, David Liebensohn, qui a créé le populaire "Kimojis" avec Kim Kardashian (38 ans, "S'entraîner avec les Kardashians"), se sent trahi. Depuis 2015, il y a eu plus de 250 émojis autoréférentiels appartenant à des clans Kardashian, allant des somptueuses croupes aux baskets "Yeezy" de leur mari, Kanye West (41, "Gold Digger"). Liebensohn accuse la star de la réalité, selon le portail "TMZ" rupture de contrat.

En 2014, Kim Kardashian a contacté David Liebensohn pour une collaboration, mais la demande de brevet l'a exclu. "Elle nous avait promis 60% du profit sur" Kimoji "." Le raisonnement de la star était que l'un des partenaires de Liebensohn avait révélé des informations privées à son sujet - mais pour le développeur de l'application, selon le procès, il ne s'agit que d'une raison en suspens pour annuler la transaction. Il demande maintenant 100 millions de dollars (environ 88,4 millions d'euros) en remboursement des frais de justice et d'avocat et de la perte de revenus estimée.



Beyonce refuse d'être la demoiselle d'honneur de Kim Kardashian ! (Avril 2021).



Kim Kardashian, Kanye West, Kim Kardashian, procès, tribunal, Kimojis