"Michael était mon dieu": Oprah Winfrey, invitée supposée victime de sévices sexuels à Jackson

Après la diffusion du deuxième volet du documentaire controversé "Leaving Neverland" de HBO lundi, les victimes présumées d'abus de Michael Jackson (1958-2009), Wade Robson (36 ans) et James Safechuck (41 ans) ont participé à l'émission "After Neverland". "Les questions de modérateur Oprah Winfrey (65) et ont confirmé leurs allégations. Il s’agissait également des déclarations contradictoires des deux hommes au tribunal en 2005.

Une centaine de victimes de violences se sont produites à l'auditorium du Times Center à Manhattan et ont vu ensemble le documentaire "Leaving Neverland". Les deux hommes suivants expliquent dans le documentaire que Michael Jackson l'aurait maltraitée dans son enfance et le réalisateur Dan Reed à l'invité d'Oprah Winfrey.



"Michael était un dieu pour moi"

Winfrey était particulièrement accro à un sujet qui couvrait la documentation. En 2005, les deux hommes ont témoigné en faveur de Michael Jackson. La pop star a ensuite été inculpée d'abus et acquittée. "Quand l'abus a commencé quand j'avais onze ans et même quand j'avais 22 ans, je ne savais pas que ce que Michael m'avait fait sexuellement était un abus", a expliqué Robson. Jackson lui a dit que c'était de l'amour. "Michael était un dieu pour moi."

Robson a également révélé dans l'émission la raison pour laquelle il a finalement rendu public ses accusations: la naissance de son fils. En tant que père, il ne voulait pas que quelque chose de similaire puisse arriver à son fils. "S'il n'était pas né, je serais probablement encore silencieux."



Panique endoctrinée

En outre, Safechuck, qui affirme que Jackson aurait dû le maltraiter sexuellement dès l'âge de dix ans, a souligné qu'il ne croyait pas initialement en la maltraitance. Ce n'est qu'en 2013, lorsque Robson a parlé d'abus dans une interview, qu'il savait que sa haine pour lui-même avait une raison. Jackson l'a persuadé pendant des années que s'ils étaient capturés, leur vie serait finie.

Jusqu'à aujourd'hui, l'ombre de Jackson est là et il a le sentiment de le laisser passer à travers la documentation. En fin de compte, Safechuk a avoué qu'il ne s'était pas pardonné non seulement à lui-même, mais également à sa mère: "Je veux qu'elle accepte l'aide, mais elle se rend compte de ce qui s'est passé". Dans la période qui a précédé la diffusion du documentaire, les administrateurs de la succession de Jackson ont rejeté les allégations des deux hommes et ont réagi en intentant une action en justice contre HBO. Selon les médias, 100 millions de dollars (environ 88 millions d'euros) seront réclamés aux créateurs.



NYSTV Los Angeles- The City of Fallen Angels: The Hidden Mystery of Hollywood Stars - Multi Language (Juin 2024).



Michael Jackson, victimes d'abus, Oprah Winfrey, HBO, Manhattan, Michael Jackson, Neverland, Oprah Winfrey