Nouvelle méthode Beikost: le sevrage dirigé par un bébé est-il dangereux?

De quoi s'agit-il?

Sur la façon dont les bébés s'habituent à manger des aliments "normaux" et pas seulement au lait maternel ou en bouteille. Il existe une nouvelle tendance dans ce régime dit complémentaire: le "sevrage dirigé par un bébé" est le nom de la méthode, qui se traduit par un "sevrage contrôlé par le bébé". Il a été développé au Royaume-Uni par le consultant en santé Gill Rapley.

Quoi de neuf sur cette méthode?

Jusqu'à présent, il est généralement conseillé aux parents de commencer à manger de la bouillie au bout d'environ six mois. Cela devrait ensuite remplacer progressivement les repas de lait.

Le sevrage dirigé par le bébé suppose que le bébé doit se contrôler quand il a suffisamment d'allaitement et veut manger des aliments normaux. Au lieu de bouillie, offrez plutôt des amuse-gueules, par exemple des carottes cuites, du brocoli, des pommes de terre, des nouilles ou des fruits frais. Le bébé devrait prendre la nourriture elle-même, donc ne pas être nourri.



Gill Rapley pense que les enfants préfèrent manger ce que le reste de la famille mange et apprendre à manger plus sainement.

Ca sonne bien. D'où vient la critique du sevrage dirigé par un bébé?

Entre autres, l'association professionnelle allemande des pédiatres. Les médecins préviennent que cette méthode ne nourrit peut-être pas suffisamment les enfants.

Dans un communiqué officiel de l’Association, il est important de disposer d’un approvisionnement équilibré en aliments. "Cela peut aller très loin dans le cas de nourrissons qui" vivent au jour le jour "- par exemple, il se peut que l'enfant ne prenne pas assez de fer, car les réserves de fer des bébés sont pratiques peu de temps après le sevrage Lorsque l'enfant ne tète qu'un seul morceau de viande, il ne reçoit presque pas de fer. "



Les médecins recommandent plutôt de continuer à suivre le plan nutritionnel éprouvé. Signifie nourrir la bouillie, puis introduire progressivement d'autres aliments.

Mais si le bébé préfère le brocoli au panais?

Oui, c'est exactement l'argument des promoteurs. Nora Imlau, auteure et experte pour le développement du bébé, critique la présentation unilatérale des pédiatres. "Les bébés ont le sens inné de savoir quand ils ont besoin d'aliments solides et quels aliments sont bons pour eux en quelle quantité", écrit-elle sur sa page Facebook. Mais bien sûr, les parents devraient également observer les bébés, leur comportement et leur poids dans le sevrage dirigé par le bébé et compenser une éventuelle carence.

De quoi les parents incertains sont-ils supposés entendre parler?

Notre recommandation: sur leur bon sens! Il n’est sûrement pas sage de fouetter obstinément la méthode dogmatique Ur-Rapley si le bébé n’a pas l’impression de manger du doigt et de jeter de la nourriture par terre. Et si, après 14 mois d'allaitement, vous sentez que c'est bon maintenant, vous vous reposez.



Les méthodes peuvent-elles être combinées?

Bien sûr, pourquoi pas? Beaucoup de parents trouveront qu'un hybride est même très pratique. Alors, une offre en-cas et une purée de spaghettis à la Bolognaise. En fin de compte, tout dépend de la variété des aliments? et sa qualité: "La qualité de la nutrition des petits enfants dépend de la qualité de la nourriture qu'ils reçoivent, il est possible de déséquilibrer les bébés avec de la bouillie, et bien sûr, il est également possible de nourrir les bébés avec des croquettes malsaines", explique Nora Imlau. "Ce n'est donc pas le type de Beikostststarts qui est responsable des éventuelles habitudes alimentaires sous-optimales, mais bien la sélection des aliments."

Et qu'en est-il de la carence en fer?

Il faut garder un œil dessus. Parce que le fer est important pour la croissance. Ce n'est pas seulement dans la viande, mais aussi dans les céréales telles que l'avoine ou le mil. Bien sûr, le bébé peut faire les deux sous forme de bouillie. Si vous avez un doute, parlez-en à votre pédiatre.

Soit dit en passant: tant que vous allaitez toujours parallèlement aux aliments complémentaires (comme c'est généralement le cas avec le sevrage dirigé par un bébé), vous n'avez pas à vous inquiéter à ce sujet. Grâce au lait maternel, l'enfant reçoit suffisamment de nutriments. Et s'amuser avec le brocoli peut l'avoir de toute façon.

Recommandation de la vidéo:

Vorstellung & GEWINNSPIEL Babymoov Nutribaby Plus Küchenmaschine | Beikost (Septembre 2020).



Nourriture, amuse-gueule, allaitement, bébé, nutrition