Sur la route dans l'Arctique: Hannes Jaenicke se bat pour les ours polaires

ChroniquesDuVasteMonde.com: Hannes Jaenicke, depuis Knut, les Allemands ont une relation proche avec les ours polaires. C'est elle aussi - et pourtant un peu différent.

Hannes Jaenicke: Knut, dans son enclos situé dans le zoo de Berlin, a fait l'expérience d'un bouffon qui bouge sur la cour, qui n'a rien à voir avec le majestueux prédateur de l'Arctique. L'ours polaire se bat pour sa survie: il ne reste qu'environ 23 000 spécimens sur notre planète? Tendance en baisse.

ChroniquesDuVasteMonde.com: Qu'est-ce qui déplaît pour l'ours polaire?

Hannes Jaenicke: L’espoir pour les ours polaires s’effondre avec la hausse des températures. Notre consommation d'énergie et le changement climatique associé chauffent les animaux loin des moyens de subsistance sous les pattes. Année après année, les calottes glaciaires arctiques disparaissent plus rapidement et plus définitivement. Et avec elle les terrains de chasse et les pépinières d’ours polaires.



ChroniquesDuVasteMonde.com: Et nous les humains ...

Hannes Jaenicke: ... fait le reste. Les ours polaires sont toujours chassés, leur habitat est pollué, occupé par les humains et exploité. Dernier maillon de la chaîne alimentaire arctique, les toxines environnementales menacent également l'existence des ours polaires. On en parle dans le film? parmi d'autres.

ChroniquesDuVasteMonde.com: Ce film est le deuxième après la mission des orangs-outans de protéger les espèces menacées d'extinction. D'où viennent vos fiançailles?

Hannes Jaenicke: Quelque chose comme ça depuis 1974 - j'avais 14 ans - j'ai entendu parler de Greenpeace - et surtout de ce que Greenpeace fait. Comment les gars avec leurs dériveurs ont affronté les baleiniers, j'ai trouvé ça cool. C'étaient des cow-boys modernes. À 16 ans, je les ai rejoints. J'ai vite compris que des organisations non gouvernementales comme Greenpeace faisaient plus que de la politique.



ChroniquesDuVasteMonde.com: Comment ça?

Hannes Jaenicke: Ils sont plus indépendants que la politique et le lobbyisme associé. Ils tentent de mettre en œuvre ce que la science a longtemps connu et largement ignoré l’industrie et la politique. Le club de Rome a déjà déclaré en 1971 que nous devions nous sortir des combustibles fossiles.

Il ne reste que 23 000 ours polaires dans le monde - et la tendance est à la baisse

ChroniquesDuVasteMonde.com: Nous utilisons encore de l'essence aujourd'hui.

Hannes Jaenicke: D'accord. Et une femme qui s'appelle elle-même "chancelière du climat" a toujours construit des centrales au charbon. Avec la masse éternelle d'emplois et d'énergie bon marché. Au lieu de créer des emplois dans le secteur de la régénération. Je trouve ça irresponsable.

ChroniquesDuVasteMonde.com: Comment sont nés les films sur les espèces menacées?



Hannes Jaenicke: J'ai créé des programmes de voyage pour la station Vox il y a quelques années. On m'a emmené au Canada, et là nous avons filmé des orques. À ce moment-là, un membre de la marine canadienne m'a dit que les orques mortes sont éliminées dans des décharges pour déchets toxiques. Celles-ci sont fortement contaminées par les PCB et autres toxines et n'atteignent que la moitié de leur espérance de vie réelle de 70 ans. La mortalité infantile a été multipliée par quatre en peu de temps. Ces aspects que j'avais dans le film, mais finalement, seuls Free Willys ont été coupés. Cela m'a assez énervé. C'est à ce moment que j'ai commencé à développer ce format.

ChroniquesDuVasteMonde.com: Qu'avez-vous appris par vous-même?

Hannes Jaenicke: Je ne savais pas que les habitats des orangs-outans pour le bois de teck étaient en train d'être détruits. Nous pouvons donc acheter des meubles de jardin bon marché. Je n'avais jamais entendu parler de Coltan. Des ordinateurs portables, des téléphones portables, des consoles de jeu fonctionnent - et c’est la raison pour laquelle les parties se battent pour la guerre civile au Congo, pour ce métal précieux. Les enfants sont envoyés dans les mines dans les pires circonstances. Et les gorilles, dans l'habitat déjà restreint du coltan, en meurent.

ChroniquesDuVasteMonde.com: Quelle est la force de la prise de conscience du bien-être animal ici? Le film sur les orangs-outans était caché sur ZDF à midi et demi en fin de soirée ...

Hannes Jaenicke: ... et avait un quota gigantesque. La conscience est évidemment présente dans le public. Le film sur les ours polaires arrive à 20h15. Prime Time. C'est aussi génial que c'est inhabituel.

ChroniquesDuVasteMonde.com: Pensez-vous en faire quelque chose?

Hannes Jaenicke: Le scientifique forestier néerlandais Willie Smits, sur qui nous avons tourné le film sur l'orang-outan et qui reconstruit l'habitat de l'orang-outan en Indonésie, a reçu trois fois plus de dons au cours des trois semaines qui ont suivi l'émission que durant les trois années précédentes. , Et si je réussis à ce que 100 Allemands n’achètent plus de teck ou d’autres bois tropicaux, j’ai déjà gagné.

ChroniquesDuVasteMonde.com: Quelles espèces d'animaux avez-vous prévues pour la prochaine fois?

Hannes Jaenicke: Il y aura d'abord des films sur les requins, les gorilles et les dauphins ou les petits cétacés.Surtout avec ces derniers, nous allons dans de grandes institutions. Par exemple, Seaworld - les dauphins sont bourrés d'antibiotiques et systématiquement affamés. Un tel spectacle de dauphin ne fait pas volontairement en trop petit pool ses tours ...

ChroniquesDuVasteMonde.com: C'est un combat difficile pour lequel vous vous battez.

Hannes Jaenicke: Mais plus passionnant et plus satisfaisant. Il est bon pour la colère. Si vous gérez correctement sa colère, cela peut être très constructif.

ChroniquesDuVasteMonde.com: La plupart trouvent la colère terrible.

Hannes Jaenicke: Il suffit de les canaliser correctement. Vous pouvez vous battre dans les pubs, jeter dans les vitres, faire du shopping à forfait, devenir un freeclimber ou un basejumper. Ou vous pouvez simplement tourner de tels films.

ChroniquesDuVasteMonde.com: Vous pouvez aussi faire de la politique.

Hannes Jaenicke: Les politiciens qui tentent de faire la différence se battent comme Don Quichotte contre les moulins à vent. Je peux le voir maintenant à Sigmar Gabriel, ministre de l’Environnement. Il veut changer quelque chose. Et a échoué à l'industrie, l'UE, le partenaire de la coalition. Il a peu de chance, que ce soit pour des choses relativement petites telles que l'interdiction de la chasse à l'ours polaire, l'association de la prime à la démolition avec l'achat de voitures respectueuses de l'environnement ou la taxation du carburant d'aviation.

ChroniquesDuVasteMonde.com: Alors ...

Hannes Jaenicke: ... a besoin d'une initiative privée. Bono, Warren Buffet et Bill Gates ont envoyé plus d’enfants africains à l’école en sept ans seulement que 50 ans d’aide au développement. Le service allemand de développement n’est là que pour ouvrir de nouveaux marchés. Si vous voulez vraiment faire une différence, vous serez rapidement frustré en politique. Il doit s'impliquer avec des organisations non gouvernementales.

À la télé

Documentation: Hannes Jaenicke: En action pour les ours blancs le 8 septembre à 20h15 sur ZDF.

German Roamers - olympusXplorers in the French Pyrenees (Janvier 2022).



Hannes Jaenicke, ours polaire, Arctique, ZDF, Greenpeace, zoo de Berlin, Hannes Jaenicke, ours polaire, en action pour les ours polaires, documentation