Critiques sur "Without Models"

Comme on pourrait apprendre d'un magazine féminin pour la vie économique

"Le magazine féminin ChroniquesDuVasteMonde a un peu diffusé. Pesé, pourrait-on dire aussi? et trouvé trop léger. Depuis le début de l’année, la règle s’applique donc aux photos du magazine «Without Models», ce qui a provoqué une certaine agitation dans le secteur. "Les gens veulent du glamour" ravive la concurrence, tandis que de nombreuses femmes et des fonctionnaires populaires applaudissent. Une réaction de l'économie est jusqu'ici inconnue. Ici aussi, la stratégie sans modèle serait une bonne expérience. Plutôt que de rechercher des fichiers d’application élitistes uni et trilingues, les entreprises pourraient rechercher un autre curriculum vitae. Pourquoi, par exemple, la banque ne permet-elle pas à un ingénieur d'évaluer des plans d'entreprise? Qu'en est-il du voyageur du monde en tant que développeur de produits pour les marchés étrangers? Ou avec la mère expérimentée en tant que développeur organisationnel? Et faut-il, au lieu d'affamer tout le monde, ne pas préférer s'alimenter spécifiquement et commander plus d'exercice? "Les gens veulent plus de glamour", vous pouvez entendre les analystes. La belle apparence manque toutefois de peu d'entreprises. Mais c'est la substance. "

De la Süddeutsche Zeitung, le 8 février 2010



Vraie nature

"Mais comment tolérez-vous des beautés de la nature comme vous et moi avec un magazine, À qui appartient la production de nouveaux souhaits de propriété industrielle du textile? Apparemment, quelque chose comme un vrai tableau de bord en bois et une Porsche Cayenne. Tellement incroyable. Nous nous frottons les yeux et regardons les plis, qui s’étend comme un delta ramifié sur le visage de Didda Jónsdóttir, 45 ans, auteur-compositeur islandais qui, dans la nouvelle ChroniquesDuVasteMonde, présente pieds nus sur sept pages, sur une plage pierreuse islandaise. "

À partir du 7 janvier 2010

L'artificialité désenchantée

"Le magazine ChroniquesDuVasteMonde veut maintenant rendre son lectorat honnête et depuis ce mois-ci au lieu de modèles de poids insuffisant de poids normal et même grassouillet contemporains demande à la caméra, est bien sûr très sympathique. La dictature est démasquée et les hommes et les femmes peuvent enfin admettre qu'ils aiment même quelques kilos en trop. En outre, ils peuvent se rendre compte que l’insuffisance pondérale appartient à une sous-culture spéciale appelée «monde de la mode» et que son objectif réside dans la mise en scène de vêtements? et non dans le décret d'un idéal de beauté. Que ce processus d'apprentissage ait lieu ou non doit rester ouvert. Quoi qu'il en soit, ChroniquesDuVasteMonde fait tout ce qui est en son pouvoir pour l'obtenir, ce qui est louable."

De la Stuttgarter Zeitung, le 30 janvier 2010



Retour des terriens

"Mais une telle authenticité ne désenchante-t-elle pas la mode? Ne devrait-elle pas susciter des aspirations et devrait donc être supportée par des personnes qui incarnent ces rêves? 'Oui', écrit le ChroniquesDuVasteMonde dans son propre dossier? mais de tels rêves ne pourraient pas être résumés par des jeunes de 14 ans sans cul et sans seins de taille 32. Surtout si plus tard ils devaient être retouchés sur l'ordinateur, les lecteurs sauraient ainsi à quoi ressemblent les vêtements d'une femme. (...) ChroniquesDuVasteMonde prouvera qu’il n’ya pas de professionnels: la beauté n’est pas unique."

Du Tagesspiegel, le 2 janvier 2010

Être différent est désiré

"La discussion est cruciale, ce qui est déterminé par la décision de ChroniquesDuVasteMonde dans des médias plus jeunes mis en mouvement avec le message que l'altérité est désirée. C'est un signal positif de ChroniquesDuVasteMonde."

Du journal Fulda, 7 janvier 2010



Mode sans modèles

"Apparemment, il n’est pas seulement intéressant que les vrais personnages se tournent vers le magazine plutôt que vers des beautés irréelles. Il est également agréable que chaque lecteur puisse soudainement échanger des pages et devenir publiquement un de ces personnages. Parce que la main sur le cœur: quelle femme n’a jamais rêvé de feuilleter les magazines, de s’enorgueillir des professionnels et de conserver le résultat pour l’éternité? Que les lecteurs de ChroniquesDuVasteMonde reçoivent toujours le même salaire que les mannequins, est-ce un baume supplémentaire pour l'âme de la femme? et un argument puissant contre tous les critiques qui soupçonnent derrière le modèle d'exonération que des motifs de profit en temps de crise."

De la Thüringer Allgemeine, le 5 janvier 2010

Suis-je belle?

"Les tatouages ​​et les piercings n'ont rien d'inhabituel dans la vie de tous les jours, mais ils sont toujours retouchés sur des photos de mode. Si maintenant le magazine féminin le plus lu en Allemagne montre un modèle avec des tatouages ​​et des piercings, alors ce tabou serait brisé."

De la Frankfurter Rundschau, le 2 janvier 2010

Entretien avec Volker Schlöndorff à propos de la publicité de "Ohne Models"

horizon: "Pourquoi avez-vous particulièrement aimé le concept de ChroniquesDuVasteMonde - il ne se passe pas grand-chose sur place."

Volker Schlöndorff: "L'idée de faire jouer des femmes naturelles et de capturer des moments de vérité m'a incité à éveiller l'authentique qui est en eux."

Depuis l'horizon, le 6 janvier 2010

Essai Tesla Model 3 : le test vérité sur son autonomie (Avril 2020).



Modèle, Allemagne, SZ, Porsche Cayenne, Sans modèles, Presse, Louange, Critique