Libérez-vous! Avec ces exercices, vous libérez des blocages dans la tête

Nous sommes toujours contrariés par la même chose, nous nous efforçons de travailler et nous ne pouvons tout simplement pas refuser. Tout le monde connaît les comportements de blocage, ainsi que les problèmes qui les accompagnent. Voici les exercices les plus efficaces pour un moi bien rangé.

 "Je ne peux tout simplement pas continuer du tout!"

Le blocus: À la maison, l’atmosphère est constamment tendue ou rien ne semble correspondre au travail. Parfois, nous sommes coincés dans des situations et ne pouvons tout simplement pas trouver une bonne solution.

Étape 1: "Ma merveille du futur": Permettez-vous de rêver. Imaginez, une fée vient, agitant sa baguette magique, et "couper" est bien. Quelle est la situation maintenant? Regardez attentivement l'image. Que vois-tu vraiment? Comment vous comportez-vous? Que font les autres? En quoi les conversations, les interactions et la routine quotidienne sont-elles différentes? Cette image est votre image de solution.



Étape 2: Le futur est déjà là! Maintenant vient la surprise: tous ceux qui font cet exercice réalisent que le désir futur existe déjà, au moins en partie. Et exactement ce qui est déjà montré peut être travaillé dans le futur. Par conséquent, demandez-vous: quels aspects de mon avenir pieux se trouvent déjà dans le présent? Vous rencontrez sûrement des situations individuelles dans lesquelles un conflit dans la famille réussit sans grande bagarre. Ou vous pouvez trouver des moments dans votre travail actuel qui se sentent aussi bien que votre image désirée. Ecrivez ces "Moments d'avenir dans le présent". Assurez-vous de ne rien réinventer. Vous pouvez juste développer ce qui est déjà bon? et votre rêve se réalise presque automatiquement.



La psychologie derrière cela: Passé, présent et futur sont différents. À cet égard, tout ce qui pourrait devenir, dans de petites nuances, apparaît déjà. L’exercice fonctionne mieux lorsque vous êtes dans le besoin et a rapidement besoin d’un point lumineux pour une situation délicate.

En savoir plus: Martina Nohl, Anna Egger, «Coaching de changement des micro-entrées»? (49,90 euros, Manager Seminare Verlag).

"J'aimerais changer ce comportement"

Le blocus: Tout le monde a des comportements qu’ils aimeraient adopter? Par exemple, vous remettez tout, êtes trop vite à 180 ou n'osez pas assez dans le travail.

Étape 1: "Mon indicateur de motivation": tracez une ligne horizontale avec une échelle de un à dix (environ 20 centimètres de long). Maintenant, entrez sur la ligne, quelle est votre motivation à changer votre comportement. Par exemple, votre excitabilité: Peut-être que vous ne voulez pas vous fâcher si vite. Vous voudriez vous reposer beaucoup plus en vous. Néanmoins, plus d'un quatre serait dupé. Parce que vous voulez dire en secret, il est parfois bon de donner beaucoup d’air à l’excitation, et vous ne voulez pas être une de ces femmes ennuyées et bien tempérées.



Étape 2: Commencez par: notez les points qui vous motivent à changer de comportement. Pensez à chaque point: comment pourrais-je vivre cet aspect davantage? Peut-être qu’à l’avenir, vous déciderez d’inspirer en premier. Et réfléchir à ce que vous aimeriez vraiment avoir différent. Par exemple, vous prenez conscience de votre enthousiasme pour ne pas offenser inutilement les gens. Il est maintenant temps de dire: maintenez votre nouveau comportement pendant 21 jours. Il y a alors de bonnes chances que votre cerveau fasse de ce comportement une habitude.

La psychologie derrière cela: Si nous nous interdisons de faire quoi que ce soit ou si nous supprimons simplement un comportement, cela échoue souvent. Il est beaucoup plus facile de neutraliser lentement une habitude déplaisante avec un comportement que nous trouvons maintenant déjà bon et plus au premier plan. Cela fonctionne mieux pour les habitudes et les comportements qui vous agacent. (Attention: ne fonctionne pas pour les dépendances telles que le tabagisme, l'alcool, le workaholism.)

"Je suis trop gentil avec tout le monde, je ne peux tout simplement pas dire non"

Le blocus: Un classique: on assume souvent le travail des autres ou on se sent responsable de tout. Le problème qui se pose est que vous utilisez trop d’énergie pour les autres et pas assez pour vous-même.

Étape 1: "Ce qui est vraiment important pour moi ": Prenez un morceau de papier et un crayon et notez pendant dix minutes ce qui est vraiment important pour vous personnellement dans la vie, par exemple, pensez aux gens qui se tiennent derrière vous sans réserve et pour qui vous faites la même chose. Lors de vos loisirs préférés, de la musique, de vos valeurs les plus importantes ou des amitiés qui enrichissent votre vie, répétez l’exercice trois jours plus tard.

Étape 2: Vivre la force dans la vie quotidienne: Vous remarquerez que cette auto-réflexion vous renforce à l'intérieur. Ne pas effacer cette impulsion? profitez-en Cela vous rend plus indépendant du désir de plaire à tout le monde.

La psychologie derrière cela: Souvent, nous ne faisons pas ce que nous voulons, parce que nous craignons que les autres ne nous aiment plus et que nous soyons exclus du pire. Si nous renforçons notre estime de soi d'une manière différente, nous avons automatiquement plus de courage pour nous défendre. Et cela inclut parfois un "non" aux autres. Cet exercice est particulièrement utile lorsqu'un problème d'estime de soi se cache derrière le blocage. Nous n'osons pas ou ne pensons pas en faire partie.

Devrais-je ou ne devrais-je pas? Je ne peux jamais décider?

Le blocus: Pour déplacer? Des vacances complètement différentes? Un changement de carrière? Ennuyeux, si nous ne pouvons tout simplement pas arriver à une décision finale.

Étape 1: "Ma vérité émotionnelle ": tracez le contour d’une personne sur deux feuilles de papier, chacune représentant l’un des deux choix que vous souhaitez choisir, puis entrez mentalement dans la première situation, par exemple, vous réservez un trekking cette année. Des vacances en Asie plutôt qu’un autre voyage en ville, que ressent la pensée dans votre corps, peut-être des picotements dans le ventre, peut-être des démangeaisons sur les épaules, peut-être que vous devenez léger ou lourd, dessinez vos sentiments dans l’image couleur verte pour le positif et rouge pour les sensations négatives Faites maintenant le même exercice avec la deuxième alternative.

Les deux images montrent ce que votre instinct dit aux alternatives. Il est généralement clair quelle alternative vous préférez. Souvent, la décision est seulement bloquée, car outre les émotions positives, il existe également des émotions négatives qui bloquent le processus de prise de décision.

Étape 2: Créez de la clarté: demandez-vous: "De quoi ai-je besoin pour que mes sentiments négatifs aillent à zéro?" Derrière les signaux corporels négatifs se cachent généralement des peurs de conflit ("Mon partenaire trouve le trekking terrible") ou des incertitudes ("Que se passe-t-il si je tombe malade ou si je ne peux pas faire le chemin?") Etc. Si vous les regardez de manière concrète et individuelle, vous trouverez souvent bonnes solutions ("je pourrais faire du trekking avec un ami" / "je clarifie mes inquiétudes avec l'organisateur"). Une fois que vous avez la clarté de votre corps, la décision devient facile.

La psychologie derrière cela: Nous ne pouvons prendre de bonnes décisions que si nous considérons à la fois notre esprit et notre intuition. Cet exercice aide particulièrement dans les décisions pour lesquelles vous avez déjà rassemblé de nombreux faits et que vous ne pouvez toujours pas décider.

En savoir plus: Maja Stork, "Fais ce que tu veux!" (136 p., 17,95 euros, Hogrefe).

Hypnose libérez vous de vos douleurs en moins de 10 minutes (Janvier 2020).



Blocus, conflit