Pourquoi l'Eglise catholique emploie des exorcistes

En décembre 2015, une femme de 41 ans est morte lors d'une "expulsion démoniaque" dans un hôtel de Francfort-sur-le-Main. elle a probablement été torturée à mort par sa propre famille. Aujourd'hui, le procès pour meurtre a débuté contre les cinq Sud-Coréens qui auraient tué leurs proches.

L'exorcisme est-il simplement une pratique hors-jeu d'un pays lointain ou du lointain Moyen Âge?? Non, même l'Église catholique emploie encore aujourd'hui environ 250 exorcistes dans le monde.

L'exorcisme dans l'Eglise catholique aujourd'hui

Au début des années 1970, l'exorcisme connut une renaissance dans l'Église catholique: le pape Paul VI. avait souligné dans un discours que l’une des tâches principales de l’église est de se défendre contre le mal que nous appelons le diable. Dans le nouveau millénaire, le pape Benoît XVI a appelé. les diocèses à, cet important ministère? revivre - et a permis à plus d'expectorations diaboliques. En 2014, le Vatican a reconnu «l'Association internationale des exorcistes». (Aie) officiellement. L'association comprend environ 250 exorcistes dans 30 pays.



"L'exorcisme est une forme de charité"

Le président de l'Aie, Francesco Bamonte, a salué la décision de l'église - exprimant l'espoir que davantage de prêtres seraient désormais attentifs à la "situation dramatique souvent cachée ou sous-estimée" de personnes obsédées. L'exorcisme est une forme de charité, a déclaré l'Osservatore. Il est l'une des œuvres de miséricorde physique et spirituelle.

Exorciste de carrière: Comment devenir un "expireur de diable"?

Les exorcistes sont des clercs qui ne peuvent agir que pour le compte de leur évêque. La permission de le faire est donnée aux prêtres qui, par la piété, la connaissance, la sagesse et des modes de vie impeccables? distinguées. Ce n’est que depuis 2005 qu’il existe une formation exorciste consistant en un cours théorique et un cours pratique.



Comment se déroule une "expulsion démoniaque"?

En 1998, le Vatican a publié un manuel de 84 pages destiné aux exorcistes. Le recours à la force physique est tabou dans le rituel. "L'exorcisme est une prière", a déclaré Gabriele Amorth, décédée en septembre 2016 et qui avait fondé l'Association des exorcistes en 1994, dans une interview avec la journaliste Doris Ladstaetter. L'exorciste demande l'aide de Dieu et exhorte le diable à disparaître. "Pour faire cela, on énonce des ordres tels que, en mon nom, chasser les démons!?, Ou? Au nom de Dieu, Satan s'envole!?. Les "possédés" sont aspergés d'eau bénite. Certains ont eu besoin de "centaines de séances", selon Amorth, qui affirme avoir effectué jusqu'à 60 000 expulsions.

La conversion de saint Paul, l’apôtre des Nations (+65 ap JC), par Arnaud Dumouch (Septembre 2020).



Église catholique, francfort, charité, vatican, francfort am Main