Sacha Baron Cohen: le comédien britannique se moque de Trump comme Borat

Les élections de mi-mandat aux États-Unis sont étonnamment clémentes pour le président controversé Donald Trump (72). Voudrait-il dire merci à un Kazakh culte moustachu? À l’occasion de cette importante élection, le comédien Sacha Baron Cohen (47 ans, "Le dictateur") a redonné vie à son personnage, Borat, et s’est frayé un chemin à travers un quartier huppé de Los Angeles pour faire de la publicité avec assiduité.

"Quel est le problème avec ça ...?"

La contribution pour le programme de fin de soirée "Jimmy Kimmel Live!" Borat commence, "La Russie avait ses doigts dans l'élection du président, mais maintenant tous les yeux sont rivés sur elle, il appartient donc au Kazakhstan de diriger les élections de mi-mandat en faveur du président Trump." Et il l'a fait de la manière rapide habituelle.



Que les enfants mexicains sous le gouvernement Trump soient séparés de leurs parents et, selon Borat, "mis en cages" - il y a un "cinq haut" avec une vieille dame. Tu devais mettre les enfants quelque part, pense-t-elle. Pendant ce temps, un partisan de Trump repousse tout dans Fake News. Par exemple, Trump est un raciste, à la suite de quoi Borat répond: "Quel est le problème d'être raciste, je suis raciste, c'est génial." Et il a vainement essayé de tenir les électeurs juifs à l'écart avec une zone interdite de bacon non-disposé.

Aux élections de mi-mandat, les républicains avaient perdu la majorité à la Chambre des représentants, mais pouvaient la conserver de manière assez surprenante au Sénat. Sur Twitter, le président a célébré ce résultat comme "un grand succès".



Jetez le juif dans le trou (Novembre 2022).



Donald Trump, Sacha Baron Cohen, Baron, Campagne électorale, Personnage culte, États-Unis, Los Angeles, Sacha Baron Cohen, Borat, Donald Trump, Jimmy Kimmel, Jimmy Kimmel Live!